Actualités des acteurs

>> Baromètre Emploi, Handicap et Prévention en entreprises

Juillet 2018

Le 14 mai 2018, le Club Être a dévoilé le Baromètre emploi, handicap et prévention en entreprises, réalisé par Kantar TNS. Cette étude recense les attentes et les besoins des professionnels en entreprise pour mieux accompagner leur politique handicap.

  • Quelle priorité pour la politique handicap dans les entreprises ?
  • Quel bénéfice peut attendre une entreprise qui met en place une politique handicap ?
  • Quelles mesures en faveur de l’emploi des personnes handicapées vous semblent indispensables ?…

240 professionnels en entreprises ont répondu à cette enquête

Consultez toutes les réponses sur le site www.tns-sofres.com


>> Guide pratique de l’emploi accompagné

Juillet 2018

Le dispositif d’emploi accompagné, créé en 2016 est un dispositif d’accompagnement vers et dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

Sa spécificité réside dans la combinaison d’un accompagnement médico-social et d’un accompagnement à visée d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

Un guide pratique, publié en avril 2018 et réalisé par un groupe de travail national composé de divers acteurs (DGCS, DGEFP, CNSA, FIPHFP, Agefiph, CFEA, Cap Emploi, Pôle emploi, ARSS, Direccte, MDPH…), précise les modalités de mise en œuvre du dispositif d’emploi accompagné :

  • les bénéficiaires,
  • les clauses minimales du cahier des charges pour un appel à candidature,
  • la procédure d’appel,
  • la forme et durée de l’accompagnement du travailleur handicapé et de l’employeur,
  • les caractéristiques méthodologiques…

Il présente notamment l’ensemble des références juridiques et propose des outils pratiques (questions/réponses, modèle de convention de gestion).

Télécharger le guide : cliquer ici


>> Autisme, Pôle emploi s’engage

Juillet 2018

La direction régionale de Pôle emploi a souhaité s’inscrire dans la stratégie nationale Autisme en expérimentant l’accompagnement de demandeurs d’emploi autistes dans un objectif d’inclusion professionnelle. Pour cela, seize conseillers volontaires sur l’ensemble de la région des Pays de la Loire ont été spécialement formés sur cette question de la prise en charge des troubles du spectre autistique dans une visée emploi. Chacun d’entre eux accompagnera cinq personnes autistes sur la période de l’expérimentation, de septembre 2018 à décembre 2019. Au final, ce sont jusqu’à quatre-vingt demandeurs d’emploi atteints d’autisme qui auront bénéficié d’un parcours adapté jusqu’au placement dans l’emploi. La particularité du dispositif est d’associer au travail des conseillers de Pôle emploi des coachs emploi qui se chargeront de l’accompagnement dans l’emploi.

Télécharger la plaquette


>> La Ressource Handicap Formation se lance en région Pays de la Loire

Juillet 2018

Au tout début, des constats… :

  • un niveau de qualification moins élevé des demandeurs d’emploi en situation de handicap : dans la région, près de 75% ont un niveau un niveau inférieur au BAC (NB. moins de la moitié pour le tout public) ;
  • la formation est un levier essentiel dans le cadre de la sécurisation du parcours ;
  • les formations de droit commun sont encore trop peu inclusives, même si des démarches exemplaires existent en région, et notamment sur l’apprentissage.

…. Ensuite, le plan Stratégique de l’Agefiph

L’Agefiph dans le cadre de son plan stratégique voté le 21 février 2017 a réaffirmé la place de la formation comme élément essentiel de sécurisation du parcours, et a affirmé le positionnement associé de l’Agefiph : actionner le levier de la compensation pour favoriser l’accès des personnes handicapées aux formations de droit commun.

Pour soutenir cette orientation, la gouvernance a validé le déploiement d’une « ressource » dans chaque région afin de développer l’accès des personnes handicapées à la formation en agissant sur le champ de la compensation, avec une double mission :

  • Déployer un service à disposition des organismes de formation, des personnes et des prescripteurs, qui sécurise le parcours de formation, en veillant à ce que les besoins de compensation soient pris en compte,
  • Accompagner l’ensemble des acteurs pour rendre l’appareil de formation plus inclusif.

Et concrètement c’est quoi ?…

La Ressource Handicap Formation sera ce que nous co-construirons collectivement en région avec l’ensemble des partenaires, avec deux « dimensions » de cette ressource :

  • Une dimension individuelle : un appui « expert » aux situations individuelles, avec une personne ressource apportant un appui méthodologique et facilitant le diagnostic des besoins de compensation, et l’élaboration et la mise en œuvre d’une solution entre les différents acteurs pour adapter la formation (adaptations pédagogiques, prêt de matériel, etc…) si possible le plus en amont possible,
  • Une dimension « collective : capitaliser et promouvoir les outils, les bonnes pratiques, et développer la professionnalisation des organismes de formation en terme d’accessibilité.

Un groupe de travail a été lancé pour co-construire ce service, tout en expérimentant d’ores et déjà opérationnellement des situations

Quand puis-je faire appel à cette Ressource Handicap Formation ?

Vous avez un questionnement, une situation à résoudre pour une entrée en formation d’une personne en situation de handicap ? Dès septembre 2018, ce service est mobilisable auprès de la Délégation Régionale de l’Agefiph, dans le cadre d’un déploiement progressif.

>> Lancement du premier appel à projets de l’OETH

Mai 2018

L’OETH lance son premier appel à projets à destination de ses adhérents pour soutenir les initiatives en matière d’insertion, de maintien en emploi ou de prévention du handicap. Peuvent présenter un projet les organismes relevant de l’accord OETH : adhérents aux organisations employeurs FEHAP, NEXEM, Croix-Rouge française ou UNIFAF.

La date limite de soumission des dossiers est fixée au 15 juin 2018.

L’OETH soutiendra les projets sélectionnés pour un montant maximum de 20 000 euros par projet. Le Comité de Gestion des Intervention se laisse le choix de sélectionner le nombre de dossiers qu’elle souhaite.

Pour en savoir plus sur les modalités et conditions d’accès : http://www.oeth.org

>> Démarre ta story : une campagne de mise en valeur de l’apprentissage

Mai 2018

Le Ministère du Travail souhaite montrer que l’apprentissage :

  • représente tous les métiers et tous les secteurs : de la boulangerie à l’aéronautique, de l’agriculture à la finance, etc ;
  • prépare à tout type de diplômes : CAP, BTS, DUT, Master 2, etc., l’apprentissage permet d’avancer tout en étant rémunéré ;
  • permet à chacun de construire un parcours adapté à ses envies : en étant apprenti, on peut gagner de l’argent et être plus autonome, voyager en se formant, se construire un réseau professionnel, etc. ;
  • est un tremplin pour l’emploi : très apprécié par les employeurs, l’apprentissage est un atout indéniable sur un CV.

Pour déconstruire les idées reçues et développer l’apprentissage pour tous, cette campagne est faite par et pour les apprentis. Ils créent leur story et témoignent de leur expérience, engagement et motivation via les réseaux sociaux.

Pour en savoir plus :

– sur la campagne Apprentissage #DémarretaStory : le dossier de presse du 23 avril 2018
– sur l’apprentissage sur le site du ministère du travail : travail-emploi.gouv.fr

>> Le Parcours Emploi Compétences

Avril 2018

Depuis le 1er janvier 2018, les contrats unique d’insertion – contrat d’accompagnement dans l’emploi deviennent le support des Parcours Emploi Compétences (PEC). Aujourd’hui, l’accent est très fortement mis sur le caractère plus qualitatif des parcours emplois compétences. Ils s’appuient désormais sur :

  • le triptyque « emploi, accompagnement, formation »,
  • un ciblage plus fin des publics,
  • une sélection des employeurs et des postes offerts aux bénéficiaires du PEC par les prescripteurs en fonction de leur capacité à amener vers un emploi durable,
  • un engagement renforcé des employeurs et des salariés
  • et un renforcement du rôle d’accompagnement du prescripteur.

L’orientation en PEC s’appuie sur un diagnostic global de la situation du demandeur d’emploi effectué par le conseiller du service public de l’emploi. Il associe mise en situation professionnelle et accès à la formation pour l’acquisition des compétences. Le salarié en parcours emploi compétences bénéficie d’un accompagnement qui comprend trois étapes :

  • Un entretien avec le conseiller référent, l’employeur et le salarié durant la signature du contrat. Cet entretien contractualise les engagements de chacun et décline les compétences à mettre en œuvre.
  • Un suivi dématérialisé du PEC pouvant prendre la forme d’un livret de suivi
  • Un « entretien de sortie » mis en oeuvre un à trois mois avant la fin du contrat, selon les besoins identifiés, pour maintenir la dynamique de recherche d’emploi et faire un point sur les compétences acquises. Les préconisations permettront de renouveler l’action, de mobiliser d’autres prestations ou de solliciter des formations complémentaires dans le cadre du Plan d’Investissement Compétences.

Les taux de prise en charge de l’arrêté ligérien sont les suivants :

  • Aide de l’Etat fixé à 40% du taux horaire brut du SMIC
  • Montant porté à 50% dès lors que le PEC
  • Prévoit, dès la signature du contrat initial, la réalisation d’une formation certifiante

Ou

  • Prend la forme, dès la signature du contrat initial, d’un contrat à durée indéterminée
  • Taux majoré à 60 % : conventions annuelles d’objectifs et de moyens entre l’État et les conseils départementaux relatives aux bénéficiaires du RSA
  • Taux porté à 50% pour les publics embauchés au sein de l’éducation nationale

Source : Arrêté relatif aux taux d’intervention en faveur des contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE) – supports des Parcours Emploi Compétences du 12 février 2018

>> Nouvelle étape de la modernisation des MDPH

Avril 2018

Rapport MDPH. 2016, – Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie

La synthèse des rapports d’activité des MDPH pour l’année 2016 montre une activité soutenue par rapport à l’année précédente et des évolutions organisationnelles mises en place afin de répondre aux différents chantiers lancés au national tels que :

  • La « réponse accompagnée pour tous », qui a mobilisé en 2016 24 territoires pionniers ;
  • Les travaux préparatoires à la mise en œuvre du système d’information commun des MDPH ;
  • Le déploiement de la carte mobilité inclusion (CMI) qui a commencé à mobiliser certaines MDPH dès 2016 ;
  • La contractualisation renouvelée entre les conseils départementaux et la CNSA, qui fixe de nouveaux objectifs, notamment en matière de qualité de service rendu aux usagers.

En quelques chiffres :

  • En 2016, près de 4,44 millions de demandes ont été adressées aux MDPH, contre 4,25 millions en 2015, soit une augmentation de 4,5 %.
  • Pour les demandes adultes, les délais moyens de traitement se stabilisent à 4 mois et 15 jours
  • Le taux de 1ère demande en 2016 concerne
    • La carte européenne de stationnement qui représente 63% des 1ères demandes formulées aux MDPH
    • La formation professionnelle et le complément de ressources (62%)
    • La Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapés représente 51% des 1ères demandes
    • L’Allocation Adulte Handicapés représente 36%

Un grand nombre de MDPH dresse le constat de l’augmentation des demandes liées à l’emploi (orientations professionnelles ou demandes de RQTH). Les MDPH avancent plusieurs facteurs qui pourraient expliquer l’évolution de ces demandes sur leur territoire :

  • Le vieillissement de la population au travail
  • La meilleure sensibilisation des salariés et employeurs sur l’importance de la RQTH.

Télécharger le rapport (pdf, 1.32 mo)

Pour aller plus loin : www.cnsa.fr


>> Evolution des aides de l’Agefiph – Une recomposition de l’offre pour plus de simplicité, plus de souplesse et des réponses ajustées en fonction des situations

Avril 2018

L’évolution des aides de l’Agefiph découle de son plan stratégique adopté en janvier 2017. Cette évolution vise à :

  • Une meilleure prise en compte des besoins des bénéficiaires personnes et entreprises
  • Une meilleure réponse aux besoins de compensation
  • Une complémentarité réaffirmée avec le droit commun.

Les principales modifications :

  • Des aides moins nombreuses et plus aisément appropriables par les bénéficiaires et les partenaires
  • Suppression des aides forfaitaires au recrutement (hormis les aides à l’alternance) et création d’une aide soutien à l’accueil, l’intégration ou la mobilité professionnelle couvrant des besoins identifiés
  • Regroupement des aides ayant la même finalité sur le champ de la compensation du handicap
  • Suppression des aides à faible effet levier (ex : Aide à la sortie d’ESAT)
  • Création d’une aide auxiliaire de sécurisation des parcours qui pourra être mobilisée au bénéfice des personnes et des entreprises.

 

Ci-dessous une présentation synthétique des modifications des aides à la personne et aux entreprises

 

Anciennes aides à la personne (15)   Nouvelles aides à la personne (8)
Aide forfaitaire à la création d’activité Aide forfaitaire à la création d’activité
Enveloppe ponctuelle d’aide personnalisée à l’emploi Aide personnalisée au parcours à l’emploi
Aide au contrat de professionnalisation (salarié)
Aide au contrat d’apprentissage (salarié)
Aide aux déficients auditifs : Prothèses auditives Aide aux déficients auditifs – audioprothèses
Aides aux déficients visuels Aide technique à la compensation du handicap
Autres aides techniques
Aide à l’adaptation des situations de travail à la personne
Aide ponctuelle à l’autonomie Aide humaine à la compensation du handicap
Aide ponctuelle aux trajets Aide aux déplacements en compensation du handicap
Aide à l’aménagement de véhicule
Aide à l’aménagement de véhicule avec acquisition
Aide au surcoût permis de conduire
Formation individuelle dans le cadre d’un parcours vers l’emploi Aide à la formation des personnes handicapées
 

 

 

Création d’une aide auxiliaire de sécurisation des parcours professionnels

 

 

Anciennes aides aux entreprises (9)   Nouvelles aides à l’entreprise (7)
Aide à l’insertion professionnelle Aide à l’intégration et à l’évolution professionnelle des personnes handicapées
Aide au tutorat
Aide au contrat de professionnalisation (employeur, pérennisation) Aide au contrat de professionnalisation à l’employeur
Aide au contrat d’apprentissage (employeur, pérennisation) Aide au contrat d’apprentissage à l’employeur
Aide au maintien dans l’emploi Aide au maintien dans l’emploi
Aide à l’aménagement des situations de travail  

Aide à l’adaptation des situations de travail des personnes handicapées

Aide au maintien en fin de carrière
Aide à l’auxiliariat professionnel
Formation individuelle dans le cadre d’un maintien dans l’emploi Aide à la formation des personnes handicapées
Création d’une aide auxiliaire de sécurisation des parcours professionnels

Calendrier des réunions d’information sur les aides de l’Agefiph :

  • Jeudi 31 mai matin à La Roche sur Yon
  • Jeudi 31 mai après-midi au Mans (Saint Saturnin)
  • Mardi 5 juin matin à Laval
  • Mardi 5 juin après midi à Nantes
  • Jeudi 7 juin matin à Angers

 


>> Site internet clara.pole-emploi.fr

Février 2018

Pôle emploi a mis en place un site internet clara.pole-emploi.fr qui a pour objet de permettre à l’utilisateur, sur la base des informations qu’il fournit, de calculer son éligibilité aux aides, mesures, dispositifs, contrats, prestations pour le retour à l’emploi.

On y trouve également les aides de l’Agefiph.

En savoir plus : clara.pole-emploi.fr

>> Evolution majeure dans le dispositif spécifique en charge de la mission d’insertion professionnelle des personnes handicapées – Mise en place des nouveaux organismes de placement spécialisés (OPS)

Janvier 2018

A compter du 1er janvier 2018 sera mis en place dans chaque département, un opérateur unique en charge de l’accompagnement vers l’emploi et du maintien dans l’emploi des personnes dont le handicap impacte fortement le parcours professionnel.

Cette nouvelle disposition vise ainsi à sécuriser les parcours professionnels afin de faciliter l’accès à l’emploi, prévenir les ruptures, gérer les transitions professionnelles et garantir le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, d’autant qu’elles sont fragilisées par un contexte économique qui rend le marché du travail plus sélectif. Cette mesure vise également à simplifier et rendre plus lisible le service rendu, tant aux personnes en situation de handicap (demandeurs d’emplois, salariés, agents publics) qu’aux employeurs publics et privés.

Cette évolution du dispositif spécifique d’accompagnement vers et dans l’emploi des personnes handicapées constitue une suite logique au regard de l’orientation générale des lois et règlements intervenus sur ce thème depuis une trentaine d’années (loi du 10 juillet 1987, loi du 11 février 2005, article 101 de la loi du 8 aout 2016).

L’Etat, l’Agefiph, le FIPHFP et Pôle emploi ont ainsi œuvré conjointement, dans le cadre de la conférence des commanditaires, pour définir les modalités de désignation des nouveaux organismes de placement (OPS) mis en œuvre dans chacun des départements à compter du 1er janvier 2018.

Afin d’initier des projets répondant aux exigences de sécurisation des parcours et de rapprochement des missions d’insertion professionnelle et de maintien en emploi, la conférence régionale des commanditaires composée de l’Etat, l’Agefiph, le FIPHFP et Pôle emploi ont lancé un appel à projets sur les territoires.

A l’issue du processus de sélection, les commanditaires ont sélectionné en région Pays de la Loire les structures suivantes pour assurer les services d’OPS dès le 1er janvier 2018 :

 

Territoire de l’OPS Structure retenue
Département de la Loire-Atlantique GIRPEH PAYS DE LA LOIRE 44

M. Renaud ROLAND, Directeur

1, rue Didienne – 44008 NANTES CEDEX 1

02 40 08 66 08

Département de Maine-et-Loire REACTIVE 49 en partenariat avec le service de santé au travail SMIA

Mme Armelle KIEFFER, Directrice

51 avenue du Grésillé – 49000 ANGERS

02 41 22 95 90

Département de la Mayenne MAYENNE COMPETENCES EMPLOI en partenariat avec le service de santé au

travail SATM

Mme Mélanie MICHEL, Directrice

Centre Visio Parc – Bât. A – 53000 LAVAL

02 43 56 66 63

Département de la Sarthe SARTH’ COMPETENCE ET EMPLOI SCE

M. Wilfrid GRISON, Directeur

11 rue du Pied Sec – 72100 LE MANS

02 43 50 07 80

Département de la Vendée ADAPEI ARIA 85

Mme Florence LE POLLOZEC, Directrice

Le Plis Saint-Lucien – Rte de Beaupuy – 85009 MOUILLERON-LE- CAPTIF

02 51 37 65 18


>> Etude sur le devenir des salariés suite à un avis d’inaptitude

Janvier 2018

L’enquête sur le Devenir des salariés déclarés inaptes par la médecine du travail a été initiée lors du précédent plan d’action du PRITH, à partir d’un groupe projet associant les principales institutions – Agefiph, Direccte, Carsat, médecins du travail.

Conduite avec l’appui de SST volontaires (SSTRN, Amebat, SMIES, SMIA, SMIEC), elle a permis d’analyser plus de 200 situations de salariés ayant fait l’objet d’un avis d’inaptitude au cours du 1er semestre 2014.

Ce sont au total 44 médecins du travail qui ont pris part à l’enquête.

Pour mémoire, l’enquête était composée de deux questionnaires :

  • Un premier questionnaire rempli par les médecins du travail. Cinq grandes thématiques étaient explorées (caractérisation de l’entreprise, profil du salarié, contexte médical du salarié à l’origine de l’inaptitude, procédure d’inaptitude, recherche de solutions au cours de la procédure et devenir du salarié à la suite de l’avis d’inaptitude)
  • Un second questionnaire rempli par le salarié lui-même, selon qu’il a été reclassé dans l’entreprise ou qu’il a perdu son emploi. Les questions concernaient la situation du salarié tout de suite après l’avis d’inaptitude et ne visaient pas à retracer de manière chronologique toutes les situations connues depuis l’avis d’inaptitude.

Parallèlement aux restitutions organisées au sein des SST ayant pris part à l’enquête, les enseignements de l’enquête ont donné lieu à des prises en compte – nouveau cahier des charges du Sameth, PRST 3 – et l’engagement de travaux complémentaires:

  • Enquête auprès des médecins traitants de Loire-Atlantique, projet réalisée par une étudiante en médecine dans le cadre d’une thèse.
  • Groupe de travail sur l’essai encadré. Suite à la généralisation du dispositif par la Cnam, la volonté du comité maintien était de pouvoir – en groupe restreint – examiner la procédure et les pratiques de mobilisation de l’outil. Ce travail ayant pour finalité la production d’une documentation à l’usage des partenaires.
  • Benchmark sur les sites internent traitant du maintien dans l’emploi

Lire l’étude
(pdf, 1.02 Mo)

>> Lancement du dispositif d’emploi accompagné en Pays de la Loire

Janvier 2018

Le dispositif d’emploi accompagné est mis en œuvre aux fins d’accès et de maintien en milieu ordinaire de travail des travailleurs handicapés.

Sa mise en œuvre comprend un soutien à l’insertion professionnelle et un accompagnement médico-social du travailleur handicapé ainsi que l’accompagnement de son employeur, qu’il soit public ou privé.

Le principe de l’emploi accompagné repose sur la présence d’un « référent emploi accompagné » qui va assurer le lien avec la personne, son employeur et les autres interlocuteurs qui pourront intervenir pour faciliter la continuité du parcours (prise en compte des questions de santé ou des freins à l’accès et au maintien dans l’emploi tels que la mobilité ou le logement).

L’emploi accompagné vise une mise en emploi rapide du travailleur handicapé en quatre temps :

  • Evaluation de sa situation en tenant compte de son projet professionnel, de ses capacités et besoins, ainsi que ceux de son employeur,
  • Détermination du projet professionnel et aide à sa réalisation,
  • Assistance dans sa recherche d’emploi en lien avec les entreprises,
  • Accompagnement dans l’emploi afin de sécuriser son parcours professionnel (accès aux formations et bilans de compétence, adaptation ou aménagement de l’environnement de travail)

L’accompagnement de l’employeur vise à prévenir et pallier ses difficultés, sensibiliser et former les équipes de travail, adapter le poste et l’environnement de travail, faciliter la gestion des compétences et le parcours du travailleur, le tout en lien avec les acteurs de l’entreprise.

Mobilisé en complément des services, aides et prestations existants, le dispositif d’emploi accompagné est mis en œuvre sur décision d’orientation de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), après accord de l’intéressé ou de ses représentants légaux et une évaluation par les professionnels de la MDPH, en lien avec les partenaires de l’emploi concernés.

L’accompagnement dans l’emploi doit pouvoir perdurer dans la durée ; il est réactivé à tout moment de manière à répondre ponctuellement à des situations difficiles.

Jusqu’à sa reconnaissance législative récente (le dispositif a été généralisé par la loi du 8 août 2016 (dite loi « Travail ») et le décret d’application du 27 décembre 2016, modifié par décret du 3 avril 2017), quelques dispositifs d’emploi accompagné existaient de manière expérimentale sur certains territoires. Désormais, le dispositif d’emploi accompagné est déployé au niveau national, dans l’ensemble des régions.

A l’issue d’un appel à candidatures lancé en Pays de la Loire, 2 dispositifs d’emploi accompagné sont financés fin 2017 par l’ARS, l’AGEFIPH et le FIPHFP ; ils sont portés par :

  • L’Adapei de Loire-Atlantique et le GIRPEH Pays de la Loire sur le territoire de Loire-Atlantique,
  • Le Geist Mayenne sur le territoire de la Mayenne.

>> L’accompagnement des personnes en situation de handicap à Pôle Emploi

Janvier 2018

Pôle emploi souhaite rendre accessible à tous son offre de services en :

  • Investissant dans des outils facilitant l’accessibilité
  • Permettant à son personnel de proposer de nouvelles approches et d’innover
  • Sensibilisant le maximum de collègues aux problématiques du handicap

Cette volonté trouve sa traduction dans 2 actions.

Action ADEDA – Accueillir les Demandeurs d’Emploi Déficients Auditifs

Issue d’une expérimentation ayant eu lieu dans plusieurs régions, cette action débute dès le mois de janvier en Pays de la Loire. L’objectif pour les agences est de mieux accueillir les personnes malentendantes et sourdes en mettant à disposition des conseillers – qui ont bénéficié d’une sensibilisation à la déficience auditive pendant la SEEPH – des outils de communication dont :

  • Des boucles à induction magnétique portatives qui permettent aux personnes malentendantes appareillées d’entendre directement et distinctement dans leur appareil auditif le son émis sans les bruits ambiants
  • Une tablette « Android » dédiée à l’utilisation du service « ACCEO » : la tablette permet une mise en relation instantanée via une plateforme permettant l’interprétation en langue des signes française ou en transcription instantanée de la parole.

Action Accueillir et accompagner les personnes relevant du Trouble du Spectre Autistique (TSA)

Le Directeur régional de Pôle Emploi, Monsieur Alain Mauny a souhaité la mise en place d’un groupe de travail autisme afin de :  

  • Faciliter la compréhension des troubles du spectre autistique par les conseillers et les managers.
  • Réfléchir aux actions à mettre en place pour une offre de services adaptée aux demandeurs d’emploi relevant de TSA.

Un appel à candidature a été lancée pour intégrer une équipe-projet et au regard du nombre de personnes ayant manifesté leur intérêt, l’équipe-projet (composé de 12 personnes) se voit complété par une équipe « d’ambassadeurs en agence » ayant pour mission de relayer les informations, de donner leur avis sur les propositions de l’équipe-projet, …

Les actions mises en place par l’équipe-projet :

  • Sensibilisation des agents via la diffusion d’une information sur la « une » de l’intra régionale pendant la semaine du handicap
  • La création d’une affiche et d’un diaporama animé projeté dans toutes les agences en réunion de service pendant le mois de décembre.

http://pole-emploi.webtv-solution.com/export/player/e18edab4045ab782e5c7d81d320927bc

Les objectifs de l’équipe-projet pour les mois à venir est de travailler à l’accès à l’offre de services de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi concernés et de réfléchir à l’adaptation des outils utilisés par les conseillers en agence.


>> Structure Régionale d’Appui et d’Expertise Sensoriel

Octobre 2017

Dans la région Pays de la Loire, des ressources spécialisées en appui aux employeurs et services de médecine du travail existent en matière de déficiences sensorielles.

Pour faciliter les parcours de personnes déficientes sensorielles et la mise en lien des acteurs, l’ARS Pays de la Loire finance une Structure Régionale d’Appui et d’Expertise déficiences sensorielles.

Il y a aujourd’hui de véritables enjeux de prévention, de dépistage précoce et de mise en œuvre des compensations les plus adaptées pour les personnes concernées par une déficience auditive ou visuelle.

Si l’apparition des déficiences sensorielles est liée en grande partie au vieillissement, les limitations fonctionnelles augmentent significativement dès 40-50 ans et peuvent constituer de véritables situations de handicap dans l’environnement professionnel et dans la vie sociale.

Au plan collectif et particulièrement au sein de l’entreprise, il est possible d’intégrer une réflexion globale et intégrée sur l’organisation et les environnements de travail (architecture, éclairage, signalétique, accessibilité des informations et logiciels, insonorisation…).

Sur le plan individuel, des adaptations personnalisées sont réalisables :

  • Pour les salariés aveugles ou malvoyants, l’attention sera portée sur l’accès à l’information écrite et l’utilisation de loupes électroniques et de logiciels de grossissement de caractères ou encore de synthèse vocale…
  • Pour les salariés sourds ou malentendants, les adaptations porteront sur toutes les situations de communication et mobiliseront l’utilisation d’équipements (prothèses auditives, boucles magnétiques…) et parfois la présence d’aides humaines (prise de notes, interprétation LSF…).

La SRAE sensoriel met à disposition des professionnels, des outils et supports d’information, organise des temps de conférences, et facilite l’orientation vers les ressources expertes de la région.

Pour de plus amples informations : www.sraesensoriel.fr

Tél. 02 40 59 38 66 –  s.lebaupin@sraesensoriel.fr

>> Passerelle de l’école à l’emploi : l’annuaire des acteurs de l’insertion des jeunes en situation de handicap de Loire-Atlantique Nord est étendu progressivement sur l’ensemble de la Loire-Atlantique

Octobre 2017

Un annuaire web présentant les acteurs en charge de l’accompagnement des jeunes en situation de handicap avait été réalisé en 2016 à la suite des travaux réalisés sur la thématique de l’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap sur le département.

Cet annuaire, lancé à titre expérimental sur le nord de la Loire-Atlantique, est étendu progressivement sur l’ensemble du département. Le territoire d’Ancenis a bénéficié d’une présentation de cet outil en juillet dernier. De nouvelles rencontres entre acteurs sont prévues sur les autres territoires du département (Clisson, Machecoul puis St Nazaire et Nantes en 2018).

L’annuaire présente l’ensemble des offres de services et les interlocuteurs des structures qui accompagnent les jeunes, tant sur l’aspect préparation de la professionnalisation, que sur les questions sociales, de mobilité ou de santé.

Si vous souhaitez y faire apparaître votre structure connectez-vous sur www.annuaire-jeunes-th.com

Télécharger la plaquette
(pdf – 1.16 mo)

>> Le Prith Pays de la Loire se dote d’un nouveau plan d’action pour la période 2017-2020

Septembre 2017

A la lumière des actions précédemment conduites et sur la base d’une consultation régionale et de groupes de travail, un nouveau plan d’action a été établi pour les années 2017-2020.

Ce plan articulé autour de 5 axes stratégiques entend poursuivre les chantiers engagés précédemment (actions relatives à l’accompagnement des EA et ESAT, accompagnement des handicaps spécifiques, licenciés pour inaptitude par exemple) et s’inscrit également dans les orientations nationales et notamment par le déploiement de la réponse accompagné pour tous, de l’emploi accompagné, le renforcement de la politique de prévention de la désinsertion professionnelle…

En synthèse …

  • Un axe Formation qui poursuit l’objectif de développer et sécuriser l’accès à la formation en levant les freins à la prescription ou à l’accès à la formation notamment. Dans ce nouveau plan la question de l’Orientation prend une place importante au travers la mise en œuvre d’action visant par exemple à mieux connaitre les dispositifs d’orientation et de formation et à améliorer l’orientation vers les métiers en tension.
  • L’axe Emploi, dans la continuité des travaux conduits dans le cadre du précédent plan 2014-2017, amplifie l’accompagnement des travailleurs d’Esat et des salariés d’EA au travers la montée en compétences et la sécurisation des parcours en vue d’une insertion en milieu ordinaire de travail. La question des jeunes (sortant du milieu scolaire et des étudiants en voie d’insertion sur le marché du travail) sera également traitée dans le cadre de ce plan.
  • Au-delà de l’organisation d’évènements de sensibilisation des employeurs, la professionnalisation des acteurs du monde économique dont plus particulièrement les organisations syndicales est inscrit au plan.
  • Enfin, l’axe maintien dans l’emploi poursuit 3 objectifs : le renforcement de la politique concertée de maintien, la sécurisation des parcours et des transitions professionnelles et enfin, la capitalisation des bonnes pratiques.

De manière transversale à ces 4 axes, il est souhaité une meilleure communication des actions menées dans le cadre du Prith mais surtout par l’ensemble des acteurs du Prith. La newsletter et le site internet remanié sera la traduction opérationnelle de cette volonté.

Ce sont au total 49 actions qui seront mises en œuvre sur ces 3 années dont certaines (34 actions sont concernées) avec l’appui d’un prestataire en charge de l’animation et la coordination de ce plan.

L’appel d’offre relatif à la mise en œuvre d’une partie du plan a été attribué au groupement Practhis-Diversea Conseil, groupement qui intègre dorénavant l’Agence Nationale des Solidarités Actives (Ansa). L’Ansa, expérimentée dans l’innovation sociale au bénéfice des publics en situation d’exclusion, est intervenue notamment sur des sujets tels que l’accompagnement de la réforme de l’AAH, a conduit des études sur la RQTH / les orientations MDPH et est actuellement en assistance à maitrise d’ouvrage auprès de la DGCS sur l’emploi accompagné.

Ce sont donc des regards croisés que le groupement propose pour l’animation et la coordination d’une partie du plan d’action Prith.

En savoir plus sur le plan d’action 2017-2020 : rubrique Présentation > Le plan d’action

>> Organismes de Placement Spécialisé (OPS) – Appels à projets

Septembre 2017

La DGEFP, L’Agefiph, Le Fiphfp et Pôle emploi lancent un appel à projets en vue du conventionnement des futurs OPS.

Les projets devront bénéficier aux demandeurs d’emploi, salariés, agents de la fonction publique, travailleurs indépendants dont l’état de santé ou le handicap constitue le frein principal dans leur parcours professionnel, nécessitant un accompagnement spécialisé et renforcé lié au handicap : Préparation, accompagnement, suivi durable et maintien dans l’emploi.

Les dossiers de candidature complets, dûment remplis, signés scannés et accompagnés des annexes doivent être envoyés par électronique à : contact-ops@agefiph.asso.fr

Date limite de dépôt des dossiers : mercredi 11 octobre 2017 – 12h00

Les documents sont téléchargeables sur les sites régionaux de la Direccte : http://direccte.gouv.fr

Informations : https://www.agefiph.fr

>> Offre régionale de formation professionnelle continue “Région formation”

Août 2017

L’offre de formation professionnelle mise en œuvre par la Région des Pays de la Loire à compter de septembre 2017 doit permettre de répondre aux besoins en qualification de l’ensemble des publics relevant de la compétence de la Région (dont les personnes reconnues travailleur handicapé), tout en assurant aux acteurs économiques ligériens les compétences dont ils ont besoin pour développer leur activité.

Ainsi, le Programme régional de formation professionnelle continue s’organise, à compter de 2017, autour de 3 offres complémentaires, structurées selon le degré d’autonomie et des aptitudes professionnelles des bénéficiaires par rapport au retour à l’emploi :

  • « Région formation – PREPA » regroupe les formations préparant à l’insertion socio-professionnelle et à la remobilisation des publics désireux de travailler leur insertion socio professionnelle via la découverte des métiers et l’acquisition des savoirs de base ;
  • « Région formation – VISA » permet la formation à un métier spécifique et vise l’accès à une certification professionnelle (diplôme, certificat ou titre professionnel), que ce soit dans une logique d’offre de formation collective sur les métiers en tension (dispositif « VISA Métiers ») ou de démarche individuelle de formation fondée sur un projet personnel afférent à un métier rare ou de « niche » (dispositif « VISA Métiers + »).
  • « Région formation – ACCES » regroupe l’ensemble des formations visant l’emploi direct en entreprise, au travers des formations courtes d’adaptation à l’emploi (programme « ACCÈS Emploi »), les formations à la création ou reprise d’entreprise (programme « ACCÈS Entrepreneur ») et les formations à destination des salariés en évolution professionnelle, en activité partielle ou en structures d’insertion (programme « ACCÈS Évolution »).

Information sur l’offre régionale de formation :

L’ensemble de l’offre « RÉGION Formation » est affichée sur le site « Orientation Pays de la Loire » à partir de la mi juillet 2017.

Sur ce site, il est possible de consulter l’ensemble de l’offre préparatoire et qualifiante mise en œuvre par les Centres de Rééducation Personnalisée (autosaisie des formations par les CRP).

www.orientation-paysdelaloire.fr

>> Création d’une plateforme Handicap en Sarthe

Août 2017

Sarth’ Compétence et Emploi, association départementale paritaire administrée par des mandataires issus des organisations représentatives (partenaires sociaux et employeurs) souhaite offrir son expertise et son réseau partenarial aux chefs d’entreprises du département.

Pour cela, un guichet unique en charge de répondre et d’orienter rapidement les employeurs a été mis en place pour toutes les questions relevant du handicap et de l’entreprise qu’ils se poseraient. Cette plateforme aura pour mission de :

  • d’animer un centre d’appel disponible :
    • par téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h à 17h00, un numéro vert unique et gratuit à disposition des employeurs :  N°VERT  0 805 293 850
    • sur le Site Internet sarth’competenceetemploi.fr – Plateforme Handicap
  • de mener des actions de sensibilisation avec les partenaires (thématiques à définir suivant les besoins)
  • d’orienter et d’assurer le contact avec les bons interlocuteurs de notre réseau, en fonction de l’analyse de la situation à travers vos questions.
 Plaquette
pdf (1,08 Mo)
 Présentation
pdf (612 ko)

>> Un dispositif spécifique pour les jeunes en situation de handicap moteur – Module 18/25 de l’APF Pays de la Loire

Août 2017

L’APF Pays de la Loire accueille régulièrement des personnes qui, malgré des démarches d’insertion, demeurent sans solution ou non adaptées. Ces situations fragilisent ces jeunes et engendrent un véritable sentiment de dévalorisation.

L’APF propose un module spécifique aux jeunes de 18 à 25 ans en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés issus de Pôle Emploi, Mission Locale ou autre.

D’une durée de 18 mois (renouvelable 1 fois), ce dispositif a pour objectif d’accompagner la personne vers une réorientation professionnelle ou un accès à l’emploi.

Grace à un plateau technique interne, le module permet une prise en compte de la personne dans sa globalité (aspect professionnel, social, santé) afin de l’accompagner vers un parcours individualisé (formation ou emploi).

Ce module 18/25 est une prestation de l’Institut d’Éducation Motrice et de Formation Professionnelle « La Grillonnais » de l’Association des Paralysés de France et est pris totalement en charge par l’ARS.

 Plaquette
pdf (1,32 Mo)

>> Le CreHPsy

Août 2017

Le Centre Ressource Handicap Psychique des Pays-de-la-Loire a été inauguré en juin 2013 et se propose d’aider à l’articulation de nombreux acteurs (les professionnels du champ sanitaire ou médico-social, les associations, les organismes d’évaluation et de financement, les politiques…).

Le CreHPsy propose notamment :

  • Un annuaire départemental – régulièrement mis à jour – de l’offre de soins, d’accompagnement et d’entraide (http://www.crehpsy-pl.fr/fr/espaces-departementaux )
  • Des journées régionales thématiques ou visio-conférences sur les thèmes du logement, du travail, de l’accès à la culture et aux loisirs, …. Vous trouverez sur site du CreHPsy les diaporamas et vidéos des précédentes journées (http://www.crehpsy-pl.fr/fr/nos-missions/journees-thematiques)
  • Une offre de professionnalisation permettant de sensibiliser les acteurs au handicap psychique

Plus d’informations : www.crehpsy-pl.fr

Le CReHPsy Pays de la Loire contribue ainsi au partage d’expériences et d’idées entre les différents acteurs et partenaires.

>> Emploi accompagné : lancement de l’appel à candidature en Pays de la Loire

Juillet 2017

Un appel à candidature pour déployer le dispositif d’emploi accompagné a été lancé pour plusieurs régions : Pays de la Loire, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Hauts-de-France.

Ce dispositif, piloté par les ARS, cofinancé par l’Etat, le Fonds pour l’insertion pour l’emploi (FIPHFP) et l’Agefiph, s’étalera tout au long du dernier trimestre 2017 dans les autres régions.

Informations, dossiers de candidature : https://www.ars.sante.fr/liste-appels-projet-candidature-nationale

 

>> Module d’orientation approfondie pour les assurés en indemnités journalières (MOAIJ)

Avril 2017

Le MOAIJ compte cette année 20 modules répartis sur les 5 départements. Il s’adresse aux assurés en arrêt de travail qui ne pourront pas rester dans leur entreprise d’une fait d’une inaptitude pressentie à tout poste.

D’une durée de 7 semaines, il alterne des temps de formation et des périodes de stage en entreprise.

Le bilan des modules déployés de 2014 à 2016 montre que 18 mois après la fin du module, 43% des bénéficiaires ont retrouvé une activité professionnelle.

Les inscriptions sont gérées par le Service social de la Carsat.

Les prochaines entrées auront lieu :
– 15 Mai 2017 – La Roche sur Yon (Vendée)
– 29 Mai 2017 – Saint Nazaire et Nantes (Loire Atlantique)

 Plaquette
pdf (1,47 Mo)
 Planning
pdf (120 ko)

>> “Travailleurs handicapés ordinaires” – Un projet d’exposition photographique et sonore en Loire-Atlantique

Avril 2017

Ce projet imaginé à l’occasion du 30ème anniversaire de la loi du 10 juillet 1987 entend présenter les différents dispositifs d’insertion de Loire-Atlantique et mettre l’accent sur le rôle fondamental des médiateurs et des tuteurs.

Cette exposition sera constituée de 10 portraits de salarié(e)s aux handicaps et métiers différents, travaillant en Loire-Atlantique dans le secteur privé ou public, mais qui partagent la joie et la fierté d’avoir enfin trouvé leur place.

Chaque portrait doit éclairer un handicap et un dispositif d’insertion porté par une association ou une institution du secteur. Il s’agit à travers ces hommes et ces femmes de montrer la diversité des voies d’insertion possible.

Pour prendre part à ce projet ou contribuer à son financement : https://spark.adobe.com/page/LvH0vjEhaca3A/

>> Bilan de la campagne de formation 2015-2016

Janvier 2017

Le Conseil Régional et l’Agefiph Pays de la Loire collaborent depuis 2009 afin que les personnes handicapées accèdent à l’offre de formation régionale et en particulier à l’offre qualifiante ainsi qu’à la sécurisation des parcours de formation tenant compte du handicap et favorisant  au mieux les parcours entre insertion et qualification.

L’objectif cible est que la part des personnes handicapées soit proportionnelle à leur poids dans la demande d’emploi soit 10 % par objectif de formation.

 

 

 

 

 

 

 

Concernant la programmation 2015/2016, si on considère l’ensemble des programmes de formation, la part des personnes reconnues TH est de 10,65 %, soit 2273 personnes sur un total de 21 343 stagiaires.

img2_news16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur l’offre Je m’oriente, je me prépare (JMO JMP)

A la fin de la campagne 2015.2016, la part des TH dans l’objectif JMO JMP est de 14,65 %, soit 842 personnes sur un effectif total accueilli de 6248 personnes par rapport au tout public.

Selon les départements, les résultats indiquent que la forte représentation des personnes handicapées à l’offre JMO JMP est due à l’effet levier des actions spécifiques. C’est le cas notamment de la Loire-Atlantique (53,4 %) et de la Sarthe (17,9%).

img3_news16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur l’offre J’acquiers ou je développe des compétences clés (JAJDCC)

Sur la campagne 2015.2016, la part des TH dans l’objectif JAJDCC est de 12,40 %, soit 867 personnes sur un effectif total accueilli de 6988 personnes.

img4_news16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur l’offre, Je me qualifie (JMQ)

Concernant la campagne 2015.2016, la part des TH dans l’objectif JMQ est de 7,07 % soit 532 personnes sur un effectif total accueilli de 7529.

img5_news16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les GFE les plus représentés sont :

  • Tertiaire de bureau : 61 TH sur 485 stagiaires (12,6 %),
  • Agriculture : 61 TH sur 1120 stagiaires (5,45 %),
  • Commerce, distribution : 69 TH sur 949 stagiaires (7,28%),
  • Aide à la personne : 69 TH sur 639 stagiaires (10,8%),

Le public demandeur d’emploi en situation de handicap et majoritairement en reconversion professionnelle du fait de la survenance ou de l’aggravation du handicap présente les caractéristiques suivantes :

  • Un faible niveau de qualification,
  • Des compétences acquises,
  • Un public adulte et senior en majorité présentant la volonté de se réorienter,
  • Des parcours moins linéaires, en rupture en raison de l’évolution de l’état de santé et de la situation d’échec au premier projet.

De fait, il nécessite un traitement particulier tenant compte de :

  • l’acceptation du handicap et de ses conséquences sur les aptitudes de travail,
  • le deuil de l’ancien métier,
  • un accompagnement particulier dans la phase précédent l’entrée en formation,
  • un accompagnement adapté pour permettre le transfert de compétences, l’accès à la qualification ou l’acquisition de compétences nouvelles,
  • l’aménagement des méthodes de recrutement, pédagogiques et des rythmes des formations pour répondre aux caractéristiques des personnes handicapées.

Des progrès sont à réaliser :

  • Un travail approfondi est à poursuivre sur l’orientation, le projet professionnel et la découverte des métiers afin d’augmenter le nombre de personnes handicapées à l’offre qualifiante.
  • Les problématiques
  • L’accompagnement des organismes de formation à la prise en compte du handicap et à la mise en œuvre d’adaptation pédagogique, technique et matériels reste à poursuivre.

 


>> Comité interministériel du handicap (CIH)

Décembre 2016

 

Le 2 décembre, s’est tenu le second comité interministériel du handicap (CIH) à Nancy.
Présidé par Manuel Valls et regroupant pas moins de sept ministres, cette réunion du CIH a été l’occasion d’annoncer 90 mesures en faveur des personnes handicapées, regroupées en quatorze “actions prioritaires” :

  1. Rendre le système éducatif et l’enseignement supérieur plus inclusifs
  2. Favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi :
    – Renforcer la politique de réadaptation professionnelle en modernisant les dispositifs réservés aux travailleurs handicapés,
    – Renforcer la lisibilité et l’offre de service des Cap emploi
    – Renforcer le plan de diversification des métiers
    – Réformer le modèle de financement du Fiphfp et de l’Agefiph afin d’anticiper l’épuisement de leurs réserves
  3. Soutenir la Citoyenneté par une meilleure inclusion sociale
  4. Développer des solutions innovantes grâce au numérique
  5. Développer l’habitat inclusif
  6. Améliorer la compensation du handicap
  7. Soutenir les familles et les proches aidants
  8. Renforcer et rendre plus inclusive l’offre médico-sociale
  9. Renforcer l’accès à la prévention et aux soins
  10. Préparer le 4ème plan « Autisme »
  11. Mieux prendre en compte le handicap psychique
  12. Améliorer la prise en charge du polyhandicap
  13. Faciliter l’accès aux droits
    Et notamment : Simplifier le paysage des minima sociaux, dont l’allongement à 20 ans de la durée maximale d’attribution de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)
  14. Renforcer le pilotage interministériel par le SG CIHet la coordination des acteurs

Informations : www.gouvernement.fr Rubrique Le Gouvernement et les institutions / Services du Premier ministre / Coordination du travail gouvernemental

Pour aller plus loin : Décret n°2016-1760 du 16 décembre 2016 modifiant le comité interministériel du handicap

Le présent décret élargit les missions du comité interministériel du handicap en lui attribuant notamment la coordination des actions menées en faveur de l’accessibilité universelle.
A ce titre, il est notamment chargé de coordonner les actions menées en faveur de l’accessibilité des biens et des services aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap, dans tous les domaines de la vie en société, ainsi que les actions menées en faveur de l’accompagnement continu des personnes handicapées.

vig_cih_releves_decisions_dec2016 vig_dossier_presse_cih_dec2016
 Relevé des décisions
pdf (287 ko)
 Dossier de presse
pdf (1.5 mo)

>> La cartographie du maintien en emploi

Décembre 2016

 

Le ministère du travail a mis en ligne sur son site une cartographie du maintien dans l’emploi.

La cartographie du maintien en emploi permet d’accéder à une représentation synthétique du parcours d’une personne qui risque de perdre son emploi ou son activité du fait de son état de santé. Elle détaille les outils mobilisables et le rôle des acteurs du maintien en emploi à chaque étape du parcours, quel que soit le statut de la personne.

Pour accéder à la cartographie : travail-emploi.gouv.fr/emploi/maintien-dans-l-emploi


>> Agefiph : les orientations stratégiques 2016-2018

Novembre 2016

 

Le 28 juin 2016, le Conseil d’administration de l’Agefiph a adopté à l’unanimité une stratégie ayant vocation à refonder l’action de l’Agefiph : « Les orientations stratégiques 2016-2018 ».

Lors d’une conférence de presse, le 6 octobre 2016, l’Agefiph a présenté ces nouvelles orientations :

  • sécuriser les parcours professionnels des personnes dans le cadre d’une offre d’intervention rénovée, évolutive et en appui des dispositifs de droit commun,
  • renforcer et mieux cibler la mobilisation du monde économique et social pour l’emploi des personnes handicapées,
  • renforcer l’accès des personnes handicapées à la formation de droit commun, comme l’un des éléments du parcours,
  • agir sur le système d’acteurs de l’emploi, de la formation, de l‘orientation et du travail au bénéfice de l’emploi des personnes handicapées,
  • être plus lisible et plus visible.

En savoir plus : www.agefiph.fr

orientations_strategiques_agefiphLire les orientations stratégiques (pdf, 293 ko)


>> Deux événements à destination des professionnels du maintien dans l’emploi organisés en Mayenne les 17 et 18 novembre 2016

Novembre 2016

Un séminaire maintien dans l’emploi organisé dans le cadre du PRITH a eu lieu le 17 novembre 2016 et a réuni 48 personnes au cours d’une demi-journée à Laval.

La Mayenne avait choisi de décliner cet après-midi d’échanges en 2 temps :

  • Une 1ère partie consacrée aux actualités : réforme de la RLH, présentation du Plan Régional de Santé au Travail 2016-2020, la loi travail et enfin une présentation des résultats de l’étude menée dans le cadre du PRITH relative au devenir des salariés suite à avis d’inaptitude
  • Une seconde partie était consacrée à l’invalidité et ses impacts sur l’indemnisation Pôle Emploi et sur la retraite. Ce temps a ainsi permis de mettre à jour les informations données lors d’un précédent séminaire consacré à ce sujet.

Conférence témoignage « Quand le maintien dans l’emploi d’un salarié en situation de handicap contribue à l’amélioration des conditions de travail » à travers l’illustration de l’action menée au sein du Carré Scène Nationale et Centre d’Art Contemporain

Le Sameth 53 a décidé, de mettre « un coup de projecteur » sur le projet mené avec Le Carré, qui a permis le maintien dans l’emploi du régisseur plateau, grâce à l’adaptation de son poste à ses difficultés de santé et conduit à un projet global d’amélioration des conditions de travail de toute l’équipe technique.

Cette rencontre a eu lieu au sein même du théâtre des Ursulines ; lieu de travail du salarié pour lequel le Sameth 53 est intervenu.

Elle comportait trois temps :

  • Une présentation du parcours de maintien dans l’emploi, par les acteurs centraux que sont l’employeur, le collectif de travail, le salarié, le médecin du travail et le Sameth53. La CARSAT était également présente, en tant que co-financeur des solutions mises en œuvre ;
  • Une phase d’échange avec les participants et les acteurs ;
  • Une visite du plateau pour montrer en grandeur nature les solutions en invitant les participants à venir voir par eux-mêmes les différents lieux d’intervention et les solutions organisationnelles et techniques mises en œuvre.

90 personnes étaient présentes dont 34 représentants d’entreprises de la Mayenne et 2 représentants d’organisations syndicales de salariés. Les autres participants étaient des partenaires de l’emploi et de la santé.

Les points essentiels ressortant des témoignages :

  • Sur les premières rencontres avec le Sameth :

L’employeur :

« Lors de nos premiers échanges avec le Sameth, nous étions plein d’incertitudes, partagées par le salarié concerné et l’équipe,

  • Combien de temps cette action de recherche de solutions pour le maintien dans l’emploi allait prendre ? Crainte que l’on s’implique à travailler avec le Sameth53, mais est ce que l’on ne fait pas cela pour rien ?
  • Aura-t-on les moyens de mettre en place les solutions aussi bien du fait de la durée que du financement ?
  • Nous on a des métiers très spécifiques. Le Sameth 53 nous a tout de suite rassuré en disant que dans toutes les entreprise où ils interviennent, chacun évoque que dans leur activité c’est très spécifique. »

Le salarié :

« Cela devient compliqué, je ne peux plus exercer ce poste, mais c’est aussi savoir ce que je vais devenir au sein du Carré mais également ailleurs. Quelle reconversion professionnelle ? L’étiquette du travailleur handicapé, qu’est-ce que cela veut dire ? Cela fait peur. »

Le Sameth :

« Dès le premières rencontres, on savait qu’on allait au-delà d’une situation purement individuelle. Les difficultés rencontrées par le salarié étaient aussi rencontrées par l’ensemble de l’équipe. On n’était pas dans un projet purement et strictement de compensation du handicap, on savait qu’on allait aussi devoir élargir au collectif. Dans notre façon d’intervenir, parce que l’on est avant tout préventeurs et salariés d’un service de santé au travail, nous pouvons élargir à un projet de prévention collective. Notre positionnement : se dire que la personne handicapée est un révélateur des difficultés que tout le monde rencontre.»

  • Pendant l’intervention et maintenant :

L’employeur :

« Le diagnostic du travail réalisé par les ergonomes du Sameth53, cette lecture fine sur les activités, a été très précieux et à la fois très étonnant. Ils avaient un autre œil sur le travail effectué, des choses qui leur paraissaient évidentes auxquelles on n’avait pas pensé, d’autres qui nous semblaient évidentes et qu’il fallait faire évoluer. C’était vraiment un échange entre leur vision et la nôtre. C’est de la co construction, ce ne sont pas des experts qui viennent et qui vous disent vous devriez faire comme cela … ! »

« Il y a un an ½ on était dans l’incertitude, est-ce que cela va être possible… L’objectif est atteint car on maintien dans l’emploi notre salarié et plus largement on améliore les conditions de travail pour tous. C’est un enjeu de cohésion d’équipe assez fort. Avec l’accompagnement du Sameth53, du médecin du travail, il y a des possibilités, on est en capacité de ne pas subir des conditions de travail, on peut réfléchir et réfléchir collectivement. »

Le Directeur technique :

« Aujourd’hui, on a une prise de conscience collective tant pour le personnel technique, administratif ou les intermittents du spectacle ». « Dans le moral des équipes et du salarié concerné, quand tu es présent sur un plateau en dents de scie parce que tu as des arrêts, cela a des conséquences sur l’équipe et le salarié. » « A présent, la posture au travail est meilleure, cela a réveillé des méthodes de travail plus confortables. »

Le salarié « Le maintien n’est faisable que si l’employeur est d’accord, car cela demande de l’énergie. Avec l’assistance du Sameth53, du médecin du travail et les aides financières de l’Agefiph et de la Carsat, le maintien dans l’emploi est possible ».

img6_news16

 

>> La création d’entreprise pour les demandeurs d’emploi handicapés, c’est possible !

Octobre 2016

La création d’entreprise peut être une voie d’accès à l’emploi pérenne, notamment pour les personnes handicapées. L’Agefiph soutient la création d’entreprise par des demandeurs d’emploi handicapés et s’entoure de partenaires experts (Boutique de Gestion pour Entreprendre – BGE, Entrepreneurs de la Cité) pour la réussite des projets.

La création / reprise d’entreprise par les personnes handicapées en Pays de la Loire : quelles aides spécifiques ?

Pour qui ?

Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, bénéficiaires de la Loi ou en voie de l’être, ayant un projet de création/reprise d’entreprise (activité principale), dès lors que l’envie de créer est exprimée (et même si l’idée n’est pas encore clairement établie….).

Quelles aides ?

–  Accompagnement individuel gratuit (financé par l’Agefiph) :

Pour construire et valider le projet : définition l’idée, étude de marché, budget prévisionnel, choix des statuts, actions commerciales et communication, recherche de financements

Pour développer l’entreprise : suivi de gestion, soutien administratif, organisation et mise en place des actions commerciales et de communication

–  Aide à la création d’entreprise de 5 000 €, en complément d’un apport de 1 500€.

Aide attribuée par l’Agefiph, sous conditions d’éligibilité et de l’étude de la viabilité du projet.

Possibilité d’appui au montage par la Boutique de Gestion pour Entreprendre – BGE.

Aide à solliciter avant la création d’entreprise. Obtention de l’aide conditionnée à la validation de l’Agefiph.

–  Prise en charge des coûts de micro-assurance « Entrepreneurs de la Cité » par l’Agefiph (responsabilité civile professionnelle, complémentaire santé, prévoyance)

Vers qui et quand orienter la personne ?

Dès identification du projet de création d’entreprise, et si la personne souhaite être accompagnée sur son projet, le porteur de projet doit être orienté vers BGE par son conseiller à l’emploi Pôle Emploi, Cap emploi ou Mission Locale (via une fiche de liaison à transmettre par le prescripteur à BGE).

A l’occasion de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées (du 14 au 20 novembre 2016), différents événements sont organisés pour faire connaître la création d’entreprise par les personnes handicapées:

Partenaires de l’emploi : échangeons sur la création d’entreprise !

Partenaires de l’emploi et de l’orientation professionnelle, vous êtes souvent la 1ère personne à qui le demandeur d’emploi peut confier son projet. Nous vous proposons un temps d’échange sur le thème :

Créer mon entreprise : une solution de retour à l’emploi ?

– les idées reçues sur la création d’entreprise,

– les facteurs de réussite d’un projet,

– les dispositifs existants, spécifiques aux Personnes Handicapées.

Au Mans le mardi 8 novembre, de 14h à 16h à BGE Rile-Sarthe, 90 avenue Jean Jaurès, 72 000 Le Mans.

Inscription souhaitée avant le 30 octobre par mail : e-tessier@agefiph.asso.fr

Des ateliers d’informations pour les demandeurs d’emploi handicapés qui envisagent de créer une entreprise :

Au programme :

– les étapes de la création d’entreprise et les clés de la réussite

– les aides spécifiques à la création d’entreprise

au Mans : Mardi 15 novembre au Forum Adapt

(Centre culturel et d’animation du Val de Vray à Saint Saturnin)

à Nantes : Jeudi 17 novembre au Forum Adapt

(Parc des Expositions de la Beaujoire à Nantes, hall n°3)

 

Plus d’information prochainement sur : www.agefiph.fr

vig_plaquette_creation_activite_paysdelaloire

Lire la plaquette (pdf, 861 ko)

>> MOAIJ : nouveau marché 2017/2019

Octobre 2016

Le Module d’Orientation Approfondie pour les assurés en Indemnités Journalières fait désormais partie du paysage régional de la prévention de la désinsertion professionnelle. Chaque année, entre 14 et 18 modules sont organisés dans la région au bénéfice d’environ 200 assurés du régime général (CPAM), de la MSA, de l’ENIM ou du RSI. Les modules sont financés par l’ensemble de ces caisses et par l’Agefiph, partenaire financier historique du MOAIJ.

Tous les trois ans, ce marché public est renouvelé selon la législation en vigueur. C’est le cas cette année pour le marché 2017/2019. Les candidats qui ont répondu à l’appel d’offre ont fait l’objet d’une étude attentive de leur dossier avant d’être reçus par un jury composé de représentants des financeurs.

Le prestataire retenu pour le marché régional à venir est Motiv’action, avec un nouveau co-traitant : AGITATO FORMATION, basé en Mayenne.

>> Cadre Vert : un grand pas vers le maintien dans l’emploi

Octobre 2016

Au-delà de la crise aigüe, les douleurs courantes dans le bas du dos peuvent durer et se répéter. C’est le risque majeur des lombalgies, l’une des principales causes d’arrêt de travail des salariés. Une solution pour limiter cela ? Adapter le poste de travail et accompagner le salarié dans son retour au travail.

Les thérapeutes s’accordent sur le fait qu’après la prise en charge de la douleur, la reprise du travail de manière adaptée et anticipée est la meilleure façon de se soigner. Dans ce contexte, le programme institutionnel Cadre Vert, mis en place par l’INRS et promu par la Carsat, vise à accompagner les entreprises afin de faciliter le maintien dans l’emploi de leurs salariés. Il définit un environnement et limite les contraintes qui engendrent des risques pour la santé des salariés.

Et concrètement, comment les entreprises peuvent-elle agir ?

Tout d’abord, identifier des postes pour accueillir un salarié lombalgique avant d’engager une démarche technique et organisationnelle pour mettre en œuvre les recommandations définies par le dispositif Cadre Vert. L’objectif est d’agir à la fois sur les contraintes de travail physiques et psychosociales (voir schéma ci-contre).

Tout cela se prépare, en informant l’ensemble du personnel (notamment sur les enjeux partagés) et en organisant le retour au poste du salarié lombalgique à travers une démarche participative. En effet, de nombreux acteurs sont concernés, les services des ressources humaines, la hiérarchie du salarié, ses collègues de travail, le service de santé au travail…

Cependant, il faut savoir qu’il n’y a pas de recette miracle. C’est à l’entreprise de construire sa propre méthode en fonction de son environnement, ses moyens et son activité. Justement, l’entreprise Janneau Menuiseries, basée au Loroux-Bottereau, a signé une charte avec la Carsat, le 14 avril dernier, afin d’officialiser son engagement pour le maintien dans l’emploi des salariés. L’entreprise s’est engagée depuis plusieurs années pour la prévention des TMS (troubles musculo-squelettiques) et le bien-être de ses salariés. Janneau Menuiseries rejoint donc Armor et Airbus, deux entreprises ayant déjà signé cette charte de partenariat avec la Carsat.

>> Mémento pour favoriser l’accueil des stagiaires en situation de handicap dans les entreprises

Juillet 2016

Une plaquette de communication a été réalisée grâce au concours de la Mission locale Nord Atlantique, le GIRPEH, la Maison de l’emploi de Châteaubriant, l’Education nationale, Motiv’Action, le CFP Presqu’ile, la CGPME et la Direccte -UD44 et Agefiph.
Ce document a pour objectif d’informer les entreprises qui souhaitent accueillir un stagiaire en situation de handicap sur les aspects juridiques et contractuels liés à cette intégration.

vig_Accueillir_stagiaire_en_situation_de_handicap_dans_son_equipeLire la plaquette (pdf, 2 Mo)

>> Festival Regards croisés « Métiers et Handicaps »

Juin 2016

« Regards Croisés » est un festival de courts métrages sur le thème « Métiers et Handicaps ». Il a été créé en 2009 à l’initiative de l’association L’Hippocampe qui souhaite valoriser les aptitudes et compétences des salariés en situation de handicap.

Le Festival fait appel aux Esat, aux Entreprises Adaptées, aux entreprises qui souhaitent se mobiliser et réaliser un court métrage de 6 minutes parlant du handicap dans le milieu professionnel de manière drôle, décalée, sérieuse, sous forme de fiction, de documentaire, de clip…

Des images pour témoigner et faire évoluer le regard des autres.

 

Date limite d’inscription : 31 juillet 2016

Réception des films au plus tard le 31 août 2016

Festival et remise des prix : 7 et 8 octobre 2016 – Nîmes (30)

 

Fiche d’inscription et règlement complet sur : www.festivalregardscroises.com


>> Offre régionale de formation professionnelle continue 2016-2017

Juin 2016

La programmation de l’offre régionale de formation professionnelle continue pour 2016-2017 est en ligne sur : www.orientation-paysdelaloire.fr


>> Conférence nationale du handicap 2016

Mai 2016

La conférence nationale du handicap – une société inclusive – s’est déroulée au Palais de l’Élysée en présence du Président de la République le 19 mai 2016. Après une introduction de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et de Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, la conférence s’est déroulée autour de 4 tables-rondes :

  • « Logement accompagné » avec Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’habitat durable
  • « Emploi accompagné » avec Myriam EL Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle
  • « Scolarisation, enseignement supérieur et formation tout au long de la vie » avec Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • « Échanges sous forme de table ronde », en présence du Président de la République.

 

De ces échanges, plusieurs propositions ont émergées sur différentes volets (scolarisation, emploi, logement, simplification, gouvernance …) :

Volet Scolarisation

  • Pérennisation des emplois affectés à l’Education nationale à l’accompagnement des élèves handicapés
  • Amélioration des conditions d’accès des collégiens handicapés aux filières professionnelles et à l’apprentissage
  • Mise en œuvre d’une stratégie quinquennale d’évolution de l’offre médicosociale, dans un cadre contractualisé avec les associations gestionnaires, en cohérence avec la démarche d’une « réponse accompagnée » (mise en œuvre du rapport « Zéro sans solution »).
  • Préparation au second semestre 2016 d’un 4ème plan autisme, sur la base de l’évaluation du 3ème plan.

Volet Emploi

  • Amélioration des conditions d’insertion professionnelle et sécurisation des salariés handicapés :
  • introduction dans le projet de loi Travail du concept d’« emploi accompagné » qui s’adresse tant aux salariés qu’aux employeurs en milieu ordinaire
  • rapprochement au sein d’un opérateur unique des missions relevant du placement et du maintien en emploi (Cap Emploi – SAMETH) ;
  • nouvelle convention entre MDPH et service public de l’emploi pour mieux évaluer les possibilités et conditions d’emploi des personnes handicapées.
  • Mission de Josef SCHOVANEC auprès de la Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, sur l’insertion professionnelle et la participation sociale des personnes vivant avec des troubles du spectre de l’autisme.
  • Incitation à la négociation collective sur le handicap
  • Adaptation des règles de calcul de la prime d’activité pour les personnes percevant l’allocation pour adulte handicapé (AAH), une rente d’accident du travail ou d’invalidité, afin que leur effort d’activité soit mieux reconnu.
  • Poursuite du soutien au secteur protégé ou adapté : soutien à la modernisation de l’équipement des ESAT; développement des entreprises adaptées au rythme actuel sur la base des conclusions de la mission d’évaluation en cours.

Volet Logement

  • Lever les obstacles au développement des formes de logement accompagné et d’habitat partagé.
  • Lancement par l’Union Sociale de l’Habitat d’un appel à projet « HLM, Partenaires des personnes en situation de handicap »
  • Création de 1.500 places supplémentaires par an en pensions de famille.

Volet Simplifications

  • Allongement de la durée maximale de perception de l’AAH pour les allocataires dont le taux d’incapacité est supérieur à 80% et dont le handicap n’est pas susceptible d’évolution.
  • Accessibilité à tous types de handicap, à compter de l’été 2016, des documents les plus usuels de l’Education nationale à destination des familles.
  • Expertise des conditions de présentation en français « facile à lire et à comprendre » de l’exposé des motifs des futures lois.

Volet Gouvernance et innovation

  • Renforcement du rôle de pilotage interministériel du Secrétariat général du CIH pour développer la politique d’accessibilité et pérenniser la démarche « Réponse accompagnée ».
  • Mission de suivi confiée à la sénatrice Claire-Lise CAMPION sur la mise en œuvre des Agendas d’Accessibilité Programmée (AD’AP)
  • Lancement d’un concours Innovation & Handicap
  • Création d’une Fondation pour l’investissement social, sous l’égide de la fondation Agir contre l’Exclusion.

Source : http://social-sante.gouv.fr
Rubrique : Grands dossiers / Conférence nationale du handicap

Bilan des engagements vig_cnh_releve_de_conclusions vg_cnh_2016_chiffres_cles
 Bilan des engagements
pdf (880 ko)
 Relevé des conclusions
pdf (265 ko)
Les chiffres clés du handicap
pdf (930 ko)

>> Bilan 2015 de l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique

Mai 2016

Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique (FIPHFP) vient de rendre public ses résultats 2015 en matière d’emploi des personnes en situation de handicap dans les trois fonctions publiques.

Pour la première fois, le taux d’emploi légal des personnes en situation de handicap dépasse les 5 %. Le nombre de maintiens dans l’emploi était également en hausse en 2013 et la tendance est à la stabilisation de ce nombre au cours de ces dernières années.

Pour la troisième année consécutive le montant des contributions des employeurs publics, (correspondant à la différence entre le taux d’emploi légal de personnes en situation de handicap, et le taux d’emploi de 6% fixé par la loi), est nettement inférieur aux montant des dépenses d’intervention.

Ces résultats démontrent l’efficience de l’action du Fonds. Pour autant la baisse des contributions a pour conséquence de fragiliser sa santé financière.

C’est pourquoi le FIPHFP réfléchit, aux côtés des pouvoirs publics, à des évolutions dans son mode de financement lui permettant d’assurer sa pérennité et la continuité de la politique publique du handicap.

Source : www.fiphfp.fr

Pour aller plus loin : www.handipole.org

>> Grenelle de l’apprentissage

Mars 2016

Dès les 1ers jours de la nouvelle assemblée élue, la Région des Pays de la Loire a déclaré l’apprentissage « Grande cause régionale » et a organisé le jeudi 24 mars, un Grenelle de l’Apprentissage à l’hôtel de Région qui a réuni plus de 1 000 personnes.

Ce 1er Grenelle de l’apprentissage a associé les grands acteurs de la région parmi lesquels l’Etat avec le Préfet de Région, le Recteur, les Chambres consulaires, les branches professionnelles, les partenaires sociaux mais également –et surtout – les CFA et leur représentation l’ARDIR (Association Régionale des DIRecteurs de CFA).

Ce sont 4 grandes questions qui ont structuré cette journée :

  • Et si on écoutait les entreprises ?
  • Un outil de réussite pour tous ?
  • Apprentis : mieux les accompagner, mieux les valoriser ?
  • Comment faire évoluer la carte des formations ?

La 2ème table ronde, « L’apprentissage, un outil de réussite pour tous ? », avait pour objectif de promouvoir l’apprentissage pour des publics dits fragilisés, de contrer ainsi les stéréotypes associés et de prévenir le décrochage scolaire en mettant en valeur le travail conjoint mené par Pôle emploi et les missions locales.

Ce moment a aussi été l’occasion de rappeler que l’apprentissage reste l’une des voies d’accès à l’emploi les plus adaptées pour les personnes en situation de handicap. Mme Catherine Logeais, Déléguée régionale de l’Agefiph, a pu au cours de cette table ronde présenter l’ensemble des actions menées sur le sujet par l’Agefiph dans le cadre de son partenariat avec le conseil régional.

Pour conclure, plusieurs mesures devraient être adoptées dans les mois qui viennent par la Région des Pays de la Loire :

  • la prolongation du dispositif expérimental pour les apprentis sans contrat (il permet à des jeunes sans contrat d’apprentissage de s’inscrire en lycée professionnel pour bénéficier du statut scolaire et suivre les cours en Centre de formation d’apprentis -CFA-)
  • la mise en place d’ambassadeurs de l’apprentissage (10 à 20 par département) : des anciens apprentis qui présenteraient leur parcours dans les collèges
  • la mise en place d’une aide au recrutement d’un premier apprenti de niveau IV ou V
  • le développement du pré-apprentissage
  • l’organisation d’une campagne annuelle pour valoriser les apprentis qui ont réussi
  • la mise en place d’une forme de garantie pour les jeunes confrontés à une rupture de contrat suite aux difficultés rencontrées par l’entreprise
  • une aide à la mobilité des jeunes (aide au financement du permis de conduire)
  • le soutien des CFA qui souhaitent participer à l’appel à proposition européen sur la mobilité des apprentis à l’échelle de l’Europe.

Plus d’info : www.orientation-paysdelaloire.fr

>> Les championnats du monde des métiers des personnes handicapées – ABILYMPICS 2016

 

 

Mars 2016

Les 9èmes Championnats du Monde des Métiers des Personnes Handicapées ont réuni à Bordeaux 511 candidats de 35 délégations qui se sont mesurés au travers de 49 épreuves métiers.

Le nom Abilympics résulte de l’idée d’organiser une compétition dédiée à la promotion des aptitudes des personnes handicapées. Il reflète la combinaison entre les aptitudes et compétences (Abilities) et la démarche Olympique (Olympics).

En plus de valoriser les talents et compétences des personnes handicapées et ainsi de contribuer à changer le regard sur le handicap, les Abilympics ont suscité des rencontres entre professionnels, des réflexions, des débats sur des sujets porteurs d’avenir à travers une diversité de tables rondes (une présentation synthétique de quelques tables rondes et action innovante est accessible grâce au lien ci-dessous).

L’Agefiph a organisé au cœur de cette manifestation les Assises de l’Apprentissage, l’occasion de présenter un bilan des politiques de développement de l’apprentissage, de mettre le projecteur sur des initiatives régionales et locales fructueuses et d’ouvrir des perspectives.

Pour plus d’informations sur le contenu de ces rencontres, nous vous invitons à consulter, les actes du colloque : www.abilympics-france.fr, actes qui seront disponibles à partir du mois de mai.

Lire : Un aperçu des Abilympics 2016

>> Tableau synoptique présentant les mesures pour l’emploi dans le secteur marchand, réalisé par la Direccte Pays de la Loire

Janvier 2016

vig_tableau_synoptique_secteur_marchand2016Dispositif – secteur marchand
pdf (1,77 mo)

>> Démarche d’accueil des apprentis en situation de handicap dans les CFA ligériens

Octobre 2015

La formation des référents handicap des CFA se renforce pour une meilleure sécurisation des suites de parcours.

Pour mieux répondre aux engagements 7 et 8 de la Charte d’accueil de l’apprenti-e en situation de handicap au CFA, un nouveau « module » vient enrichir l’offre de formation liée à l’accueil des apprentis en situation de handicap dans les CFA ligériens. Mis en œuvre dans le cadre du Programme régional de formation des acteurs de l’apprentissage, ce module vise à identifier des actions pertinentes susceptibles d’être mise en place au sein d’un CFA pour préparer et accompagner la suite de parcours des apprentis en situation de handicap à la fin de leur cursus en CFA.

Pour ce qui est du contenu et de la méthode, ce module est envisagé comme un lieu de capitalisation des bonnes pratiques et de production collective d’actions et outils à mettre en place. Seront donc associés, outre des Référents handicap, des Coordonnateurs départementaux de la Démarche, des opérateurs du service public de l’emploi (Cap emploi, Pôle emploi et Missions locales) et des employeurs.

Portefeuilles de compétences à remettre à l’apprenti sortant, ateliers « handicap et travail » dans les CFA ou meilleure organisation du passage de relais entre CFA et opérateurs du service public de l’emploi, sont autant de pistes déjà évoquées par les référents handicap des CFA.

Les retours à la suite de cette première mise en œuvre seront connus au printemps 2016.

A suivre…

>> 1er Coaching Hanploi en Pays-de-la-Loire !

Octobre 2015

Des rencontres entre demandeurs d’emploi et employeurs pour favoriser l’emploi des personnes handicapées.

Le mardi 9 juin 2015 s’est déroulé à Laval, le 1er Coaching Hanploi de la région Pays de la Loire, organisé par l’Agefiph et Cap Emploi Mayenne : une cinquantaine de demandeurs d’emploi sont venus rencontrer des employeurs de tous secteurs d’activité pour s’entraîner à passer un entretien d’embauche.

Au programme de la journée : des ateliers sur la gestion du stress, l’image de soi, la communication et la préparation de l’entretien d’embauche, des conseils individuels et bien sûr des rencontres avec des entreprises sous forme d’entretiens-test.

Chaque personne a participé à 2 ateliers animés par des professionnels et a passé 2 entretiens-tests avec des entreprises différentes (cf. carnet de route des participants).

Ce fut l’occasion aussi de sensibiliser les employeurs à la diversité des situations, des parcours, des handicaps.

Résultat : beaucoup d’échanges, de contacts, de rencontres qui ont permis de reprendre confiance, de se remobiliser sur un projet, une formation mais aussi de trouver des stages et des contrats de travail pour bon nombre d’entre eux.

Prochaine édition : le 17/11 à Angers

Contact : Aline Pousse – Agefiph

Tél. 02 40 48 94 55. Mail : a-pousse@agefiph.asso.fr

vig_Carnet_route_DETHCarnet de route des DETH (pdf, 424 ko)

>> La création d’entreprise pour les demandeurs d’emploi handicapés, c’est possible !

Octobre 2015

La création d’entreprise peut être une voie d’accès à l’emploi pérenne, notamment pour les personnes handicapées. L’Agefiph soutient la création d’entreprise par des demandeurs d’emploi handicapés et s’entoure de partenaires experts (Boutique de Gestion pour Entreprendre – BGE, Entrepreneurs de la Cité) pour la réussite des projets.

Pour qui ?

Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, bénéficiaires de la Loi ou en voie de l’être, ayant un projet de création/reprise d’entreprise (activité principale), dès lors que l’envie de créer est exprimée (et même si l’idée n’est pas encore clairement établie….).

Quelles aides ?

– Accompagnement individuel gratuit (financé par l’Agefiph) :

Pour construire et valider le projet : définition de l’idée, étude de marché, budget prévisionnel, choix des statuts, actions commerciales et communication, recherche de financements

Pour développer l’entreprise : suivi de gestion, soutien administratif, organisation et mise en place des actions commerciales et de communication

– Aide à la création d’entreprise de 6 000 €, en complément d’un apport de 1 500€.

Aide attribuée par l’Agefiph, sous conditions d’éligibilité et de l’étude de la viabilité du projet.

Possibilité d’appui au montage par la Boutique de Gestion pour Entreprendre – BGE.

Aide à solliciter avant la création d’entreprise. Obtention de l’aide conditionnée à la validation de l’Agefiph.

– Prise en charge des coûts de micro-assurance « Entrepreneurs de la Cité » par l’Agefiph (responsabilité civile professionnelle, complémentaire santé, prévoyance)

Vers qui et quand orienter la personne ?

Dès identification du projet de création d’entreprise, et si la personne souhaite être accompagnée sur son projet, le porteur de projet doit être orienté vers BGE par son conseiller à l’emploi Pôle Emploi, Cap emploi ou Mission Locale (via une fiche de liaison à transmettre par le prescripteur à la BGE)

vig_Plaquette_creation_activite_pays_de_la_Loire vig_Fiche_technique_creation_activite_SEPH2015
Créer mon entreprise : Les aides spécifiques aux demandeurs d’emploi handicapés (pdf, 1mo) Création / reprise d’entreprise : Les dispositifs spécifiques aux Personnes Handicapées (pdf, 265 ko)

A l’occasion de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées (du 16 au 20 novembre 2015), différents événements sont organisés pour faire connaître la création d’entreprise par les personnes handicapées : Rubrique SEPH 2015 du site du Prith Pays-de-la-Loire.

>> Aide financière pour accompagner les entreprises de moins de 50 salariés dans la prévention des troubles musculo-squelettiques proposée par la Carsat Pays-de-la-Loire

Septembre 2015

logo_carsatEn relais du programme TMS-Pros de l’Assurance Maladie Risques Professionnels, la CARSAT Pays de la Loire propose une aide financière pour accompagner les entreprises de moins de 50 salariés dans la prévention des troubles musculo-squelettiques.

Avec 80% des maladies professionnelles déclarées, les TMS (troubles musculo-squelettiques) représentent la première cause de maladies professionnelles en France. Pour prévenir ces risques, l’Assurance Maladie Risques Professionnels a lancé en 2014 le programme TMS Pros. Pour accompagner les entreprises de moins de 50 salariés, la CARSAT Pays de la Loire propose une aide financière, plafonnée à 25000 € HT par entreprise, comprenant un volet prestations et un volet matériel. Les demandes d’aide peuvent être formulées jusqu’au 20 juin 2017.

Plus d’infos : https://www.carsat-pl.fr Rubrique Entreprises / Prévenir vos riques professionnelles / Les incitations financières / Les aides financières simplifiées / AFS TMS

>> Sam’aide, nouvelle entreprise adaptée à Mayenne

Juin 2015

logo_samaideSam’aide est une entreprise adaptée basée à Mayenne qui emploie à ce jour 5 salariés en situation de handicap à efficience réduite.

Les activités de production permettent d’offrir aux salariés des situations professionnelles nécessitant la mobilisation d’aptitudes cognitives et d’habiletés différentes, contribuant ainsi à leur évolution et à leur préparation vers le milieu ordinaire de travail :

  • des prestations de magasinage et de préparation de commandes de consommables sanitaires,
  • des prestations de préparation et d’assemblage de kits EPI (équipements de protection individuel),
  • des prestations de préparation à de la numérisation massifiée,
  • des prestations sur site clients.

La philosophie et les valeurs qui guident les actions de Sam’aide au quotidien sont fondées sur la dimension sociale inhérente aux entreprises adaptées. C’est en ce sens que sont positionnées les actions d’accompagnement personnalisé à un niveau similaire aux activités de production. L’équipe pédagogique est constituée d’un moniteur éducateur présent au quotidien et de deux professionnels des champs éducatifs et de l’insertion professionnelle qui interviennent de manière hebdomadaire. L’accompagnement proposé aux salariés par l’équipe pédagogique se décline comme suit:

  • entretiens individuels en lien avec les activités de production,
  • entretiens individuels hebdomadaires en lien avec les projets personnalisés des salariés (vie au travail, problématiques périphériques, projet professionnel, etc.),
  • projets collectifs en lien avec des activités sportives et culturelles :- intervention d’un coach sportif pour transmettre les bienfaits d’une pratique sportive, donner des “trucs et astuces” à faire chez soi, mise en place d’échauffement réalisé quotidiennement en lien avec les activités de production,- création d’un jeu de société sur la base du jeu de l’oie reprenant les thèmes à savoir lorsqu’on intègre une entreprise,- partenariat avec le Théâtre National de Bretagne pour travailler sur l’expression via des rencontres avec des artistes, la clôture de ce partenariat sera d’assister à un spectacle,
  • découverte et confrontation avec le monde de l’entreprise (enquêtes métiers, rencontre médecins du travail, veille sur le marché, etc.).

Le socle commun à l’accompagnement personnalisé et aux activités de production est un référentiel des capacités attendues en milieu ordinaire de travail et au poste de magasinier préparateur de commandes.

Construit collectivement avec les salariés, il s’agit de plusieurs arborescences de capacités qui permettent d’identifier avec eux les capacités acquises, celles devant faire l’objet de médiation ainsi que les moyens à mobiliser pour y parvenir.

Cet outil pédagogique contribue à ce que les salariés soient auteurs et acteurs de leur projet professionnel d’une part, et d’autre part, permet de respecter le rythme, les désirs et les possibilités de chacun en vue d’une insertion en milieu ordinaire.

Pour plus d’information : David Le Port – Directeur de Sam’aide

>> Projets locaux de coopération entre Pôle Emploi et les Cap emploi

Juin 2015

logo_poleemploi_capemploiDepuis plusieurs mois, les Cap emploi de la région et les directions territoriales de Pôle emploi travaillent à l’élaboration de leurs projets locaux de coopération. Dans un premier temps ils ont conjointement opéré un diagnostic de leurs territoires respectifs à partir des données de Pôle emploi, de Cap Emploi, du PRITH et de l’Agefiph. L’objectif était de définir les besoins et spécificités des territoires pour apporter des réponses adaptées. Grâce à ces diagnostics, les partenaires ont définis les publics cibles prioritaires, les actions à mener en commun, la complémentarité de leurs offres de service à mobiliser, les modalités d’organisation et de pilotage de leur coopération.

Fin juin, 3 départements ont rédigé et signé un projet local, il s’agit de la Loire-Atlantique, du Maine et Loire et de la Mayenne. Les deux autres départements se préparent et signeront leurs accords début juillet.

Ce qui change ?

Chaque département a défini les publics qu’il souhaitait voir accompagné par Cap Emploi.

  • En Loire Atlantique, ce sont les jeunes éligibles aux emplois d’avenir et les publics des quartiers prioritaires.
  • En Maine et Loire, Mayenne et Vendée, les licenciés pour inaptitude feront partis des priorités mais aussi les seniors en Vendée, les bénéficiaires de l’AAH en Mayenne…

Les deux partenaires ont décidé de mutualiser leurs offres de service, chacun a défini ce qu’il met à la disposition de l’autre et selon quelles modalités. Ainsi certains ateliers, certaines prestations, certains services seront accessibles à tous les DEBOE quelle que soit la structure qui les accompagne.

Il a également été prévu que des actions communes seront menées en direction des employeurs (prospection, information, promotion de l’alternance, mise en place de POE, etc.).

Une collaboration renforcée : Les échanges pour s’accorder sur une coopération, ainsi que les réunions prévues à tous les échelons, des conseillers, aux directions respectives pour le suivi et le pilotage des actions permettent aux deux partenaires de mieux se connaître et de répondre au mieux aux besoins des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi ainsi que des employeurs de chaque bassin.

>> La Prestation Handicap Projet

Juin 2015

Depuis 2013, un outil mis en place par l’Agefiph permet d’évaluer la faisabilité du projet professionnel d’un demandeur d’emploi handicapé au regard de son état de santé. Les objectifs de la Prestation Handicap Projet (PHP) sont de :

• vérifier la compatibilité entre le handicap et le projet professionnel et/ou de formation,

• repérer le cas échéant les contre-indications médicales liées au métier envisagé.

Pour bénéficier de cette prestation, la personne doit avoir identifié un métier, être demandeur d’emploi bénéficiaire de l’obligation d’emploi ou en voie de l’être et s’orienter vers le milieu ordinaire de travail.

La PHP a vocation à être mobilisée dans la phase de validation d’un projet professionnel (au cours d’un travail sur l’orientation professionnelle individuel ou collectif).

A noter : le bénéficiaire doit être orienté par un des prescripteurs habilités : Cap emploi, Pôle Emploi, Mission Locale, Boutique de Gestion pour Entreprendre (BGE) ou le coordonnateur Apprentissage (via le référent handicap du CFA).

La Prestation Handicap Projet est réalisée :

– dans les départements 44 et 85 par l’ADAPT et ARIA 85,

– dans les départements 49, 53 et 72 par le SMIA, le SMIEC, le ST72 et l’AFPA.

En 2014 ce sont près de 500 PHP qui ont été réalisées en Pays de la Loire.

La PHP complète l’offre disponible en terme d’évaluation médicale et notamment la visite médicale de main d’œuvre, prescrite par Pôle Emploi.

Pour rappel, les visites médicales de main d’œuvre sont prioritairement mobilisées pour les personnes en seconde ou troisième catégorie d’invalidité. Elles ont pour objet la vérification d’une aptitude au travail des demandeurs d’emploi.

Pour les autres catégories de demandeurs d’emploi en situation de handicap, cette visite de main d’œuvre peut être sollicitée lorsque se pose la question de l’employabilité (l’aptitude au travail) temporaire ou partielle, un métier précis n’étant pas forcément identifié (contrairement à la PHP). Cette visite de main d’œuvre peut être utilisée pour l’orientation, le cas échéant, vers un emploi adapté.

Elle peut néanmoins avoir une finalité commune avec la PHP, à savoir une vérification de la compatibilité du handicap avec un métier visé. Cette finalité commune est cependant contrainte par la limite des places disponibles.

>> Démarche régionale d’accueil des apprentis handicapés

Avril 2015

“Apprentis en situation de handicap, du CAP au diplôme d’ingénieur, en Pays-de-la-Loire c’est possible et c’est normal !”

20 ans après le lancement du partenariat entre l’Agefiph et le Conseil régional, de nombreux acteurs se sont associés au binôme de départ pour favoriser l’accès à l’apprentissage et à l’emploi des ligériens en situation de handicap et ça marche.

Une démarche fondée sur des engagements et des actions concrètes, une Charte pour l’accueil des apprentis en situation de handicap :

Lire la charte

pdf (522 ko)

Des effectifs en hausse : les effectifs d’apprentis en situation de handicap accueillis dans les CFA de la Région (tous niveaux confondus) ont été globalement croissants depuis la naissance du dispositif. Sur les 5 dernières années, leur évolution confirme la tendance.

img2_news9

Des acteurs mobilisés, notamment l’Agefiph :

Lire la plaquette

pdf (8,76 mo)

Le partenariat entre l’Agefiph et le Conseil régional en faveur de l’accès à l’apprentissage des personnes en situation de handicap en Pays de la Loire impulse une dynamique forte et riche d’une vingtaine d’année d’expérience.

Dès le départ, la Région et l’Agefiph ont souhaité construire une démarche permettant aux personnes handicapées de se préparer à l’emploi par l’alternance dans des CFA ordinaires, au sein desquels sont mis en œuvre les soutiens et appuis nécessaires à la compensation du handicap.

La démarche d’accueil des apprentis handicapés repose sur la structuration et l’animation du dispositif au travers d’un Comité de pilotage associant l’Agefiph, la Région, les services de l’Etat (Direccte, DRAAF, Rectorat), l’ARS, des représentants des CFA, des Coordonnateurs départementaux.

Un Comité restreint réunissant l’Agefiph et la Région assure le suivi permanent de la Démarche régionale.

Pour l’année 2015, le comité de pilotage a défini les priorités suivantes :

puce_verte2 Développement quantitatif des entrées annuelles

puce_verte2 Diminution du taux de rupture des contrats

puce_verte2 Augmentation du taux d’insertion suite aux contrats d’apprentissage

puce_verte2 Poursuivre la mobilisation des centres de formation d’apprentis

– Augmenter le nombre d’adhésion

– Rendre effective la référence handicap dans l’ensemble des sites

puce_verte2 Améliorer la visibilité de la démarche

– Doter les acteurs d’outils de communication appropriés

– Définir un plan de communication annuel

puce_verte2 Préciser et homogénéiser les modalités de financement des postes de coordonnateurs

puce_verte2 Simplifier la mise en œuvre des soutiens spécifiques

Le relai opérationnel de ces instances de pilotage est assuré par les Coordinations départementales et le réseau des Référents handicap identifiés dans l’ensemble des CFA de la région. Chargés d’organiser l’articulation entre les différents acteurs, ces Coordonnateurs et Référents interviennent en appui pour la mobilisation des moyens de compensation du handicap et des aides de l’Agefiph en particulier. L’existence de Coordonnateurs départementaux sur ce thème est une particularité des Pays-de-la-Loire

Dans le cadre de l’animation du réseau, la démarche des Pays-de-la-Loire s’est également dotée d’un programme de formation des acteurs (Référents handicap des CFA, Coordonnateurs, mais aussi responsables de Centres de Ressources et formateurs), piloté par l’Agefiph, la Région et le Rectorat (SAIA = Service Académique de l’Inspection de l’Apprentissage) et intégré au Programme Régional de Formation des Personnels de CFA.

En 2014-2015, 3 modules de formation relatifs au handicap et une journée thématique sont proposés aux professionnels des CFA.

>> Le contrat CIE-Starter – Un appui pour le recrutement des jeunes

Avril 2015

Le contrat CIE-starter est ouvert à toutes les entreprises du secteur marchand et les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) qui embauchent en CDI ou CDD de plus de 6 mois des jeunes de moins de 30 ans. L’aide financière sera versée sur une période de 6 à 24 mois.

Sont concernés les jeunes de moins de 30 ans – dont les travailleurs handicapés – qui auront été identifiés en liaison avec Pôle emploi, les missions locales ou les Cap emploi en difficulté d’insertion.

Plaquette

pdf (165 ko)

>> Alternance et Handicap, de nouveaux outils de communication

Avril 2015

L’Agefiph met à votre disposition des outils destinés à vous aider à convaincre personnes handicapées et entreprises de faire le choix de l’alternance.

En complément du Kit Alternance diffusée auprès de tous les professionnels et accessibles via le lien suivant : www.agefiph.fr Rubrique Actus & Publications / La campagne Alternance 2015, 2 nouvelles plaquettes ont été actualisées :

Personnes handicapées

Alternance et handicap :

mode d’emploi

pdf (1,7 Mo)

Entreprises

Alternance et handicap

mode d’emploi

pdf (3,4 Mo)

>> L’Avenir en soi, faire face au changement

Avril 2015

La MSA accompagne les exploitants, salariés agricoles, conjoints d’exploitant ou aides familiaux confrontés à des difficultés personnelles et professionnelles pour les aider à faire face au changement grâce à une méthode de reconnaissance des acquis de l’expérience permettant de clarifier un projet personnel ou professionnel.

C’est une démarche structurée, collective et animée par des professionnels spécialement formés : en groupe de 12 personnes maximum, de 6 ou 8 séances d’une journée, espacées d’une ou deux semaines.

Dépliant

pdf (442 ko)

>> Le CreHPSy

Avril 2015

Le Centre Ressource Handicap Psychique des Pays-de-la-Loire a été inauguré en juin 2013. L’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap psychique suppose la coordination de multiples acteurs : les personnes elles-mêmes, leurs proches, les professionnels du champ sanitaire ou médico-social, les associations, les organismes d’évaluation et de financement, les politiques… Le CReHPsy Pays-de-la-Loire se propose d’aider à l’articulation de ces nombreux acteurs, au partage d’expériences et d’idées et, par des propositions et un soutien actif, d’être le ferment des évolutions que cela peut permettre dans notre région.

Pour ce faire le CReHPsy Pays-de-la-Loire construit une fonction de source documentaire, propose des appuis techniques, met en place des animations et coordinations d’actions concertées, et développe une activité de recherche. Le CReHPsy Pays-de-la-Loire promeut le développement et s’articule en outre avec les équipes territoriales spécialisées qui accueillent, orientent, évaluent les besoins de toute personne en situation de handicap psychique à la demande de celle-ci, de ses proches ou des intervenants qui l’accompagnent.

L’équipe du CReHPsy est disponible pour vous recevoir dans ses locaux situés 27, route de Bouchemaine à Ste-Gemmes-sur-Loire du mardi au jeudi. N’hésitez pas à la contacter au 02 41 80 79 42 ou 06 88 85 92 51.

Plaquette

pdf (27 ko)

>> Aide à l’insertion professionnelle : Modification des aides de l’Agefiph

Janvier 2015

Les employeurs souhaitant embaucher une personne handicapée en CDI ou en CDD d’au moins 12 mois, peuvent percevoir une aide à l’insertion professionnelle (AIP), si :

– le salarié est âgé de 45 ans ou plus,

– et si le salarié est demandeur d’emploi (en ayant travaillé moins de 6 mois au cours des 12 derniers mois) ou sort d’un établissement protégé ou adapté.

Depuis le 1er janvier 2015, cette aide est supprimée pour les recrutements en CDD de 6 mois à 11 mois.

Informations : www.agefiph.fr

>> Du théâtre pour lutter contre les stéréotypes sur le handicap en Maine-et-Loire

Janvier 2015

Avec l’appui des représentants des employeurs du Maine-et-Loire, des clubs et réseaux locaux d’employeurs, le Prith participe à l’organisation de 4 manifestations sur le département du Maine-et-Loire en 2015.

Les employeurs invités par leurs réseaux, seront reçus dans les locaux d’entreprises ou auprès de leurs réseaux pour assister en soirée à une manifestation dont l’objectif est de lever les préjugés sur le handicap et d’aborder largement la problématique du handicap en emploi.

Ces soirées prennent appui sur les témoignages d’actions concrètes d’employeurs en faveur de l’embauche, du maintien en emploi de personnes handicapées et qui sont illustrés de façon ludique avec l’appui d’une compagnie théâtrale. Les acteurs spécialisés seront conviés à présenter leurs offres de service et disposeront de stands permettant une prise de contact immédiate avant et après la manifestation. La soirée se terminera par un cocktail.

La première manifestation prévue se déroulera à Cholet dans les locaux de Bodet Software le 31 mars 2015. Suivront Saumur en juin puis Segré en octobre et Angers durant la semaine emploi et handicap de novembre.

>> L’accompagnement des demandeurs d’emploi – Expérimentation en Mayenne sur les critères d’orientation

Janvier 2015

D’avril à septembre 2014 Pôle-emploi, Cap emploi, l’Agefiph et la Direccte, ont participé à une expérimentation nationale visant à améliorer l’accompagnement des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi (DEBOE).

La Mayenne était l’un des 10 sites retenus.

Une convention de collaboration définit les critères d’orientation vers Cap emploi des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi. L’avenant 2014 prévoyait, en préparation des négociations pour la nouvelle convention 2015, une expérimentation afin d’étudier les pratiques des conseillers Pôle-emploi du département en matière d’orientation des demandeurs d’emploi.

L’objectif, était de comprendre les critères utilisés par les conseillers Pôle-emploi lors de leur décision d’orientation, de faire émerger des bonnes pratiques et de développer de nouveaux modes de coopération et des outils, avec une attention particulière pour des publics ciblés : licenciés pour inaptitude médicale , bénéficiaires de l’AAH polyhandicapés ou souffrant d’un handicap mental ou psychique. Vingt licenciés pour inaptitude ont été orientés vers Cap Emploi et 14 bénéficiaires de l’AAH dont 5 dans le champ de l’expérimentation.

En parallèle à cette expérimentation le cabinet Amnyos a été chargé d’une étude relative à l’orientation des DEBOE , intégrant les pratiques de la MDA.

L’expérience a permis de renforcer la connaissance réciproque des méthodes de travail du partenaire et de ses contraintes. Un outil d’aide à la décision a été élaboré pour les conseillers Pôle-emploi.

Un suivi des demandeurs d’emploi qui ont été adressés à Cap emploi se poursuit au niveau national afin d’évaluer les démarches mises en place.

L’expérimentation terminée, les partenaires de Mayenne ont décidé de poursuivre les nouvelles pratiques de coopération, et, ont mis en place un comité de pilotage territorial intégrant Cap Emploi, la Direction territoriale déléguée et l’ensemble des agences Pôle-Emploi de Mayenne.

>> Conseil en évolution professionnelle

Juillet 2014

L’arrêté fixant le contenu du cahier des charges relatif au conseil en évolution professionnelle est paru.

Créé par la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, le conseil en évolution professionnelle a pour objet de favoriser l’évolution et la sécurisation du parcours professionnel des actifs. Il accompagne les projets d’évolution professionnelle en lien avec les besoins économiques existants ou prévisibles dans les territoires.

Il est mis en œuvre dans le cadre du service public régional de l’orientation.

Ce cahier des charges présente :

– les finalités et les publics bénéficiaires du conseil en évolution professionnelle,

– l’offre de service du conseil en évolution professionnelle,

– les principes et les modalités de mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle,

– le suivi et la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle.

Arrêté du 16 juillet 2014 fixant le cahier des charges relatif au conseil en évolution professionnelle prévu à l’article L.6111-6 du code du travail, Journal officiel du 24 juillet 2014 : www.legifrance.gouv.fr

Arrêté du 16 juillet 2014

pdf (186 ko)

>> Convention Agefiph Constructys

Mars 2014

L’Agefiph et Constructys Pays de la Loire (OPCA de la Construction) ont signé le 27 mars 2014 une convention en faveur des travailleurs handicapés, convention d’une durée d’un an.

Les objectifs de cette convention :

  • renforcement de l’accès, du maintien dans l’emploi et de la formation auprès des personnes handicapées dans les entreprises adhérentes à Constructys Pays de la Loire et au service de la profession,
  • mieux appréhender le handicap dans les entreprises auprès des nouveaux entrants, dans le cadre de la sécurisation des parcours professionnels et de procéder au meilleur repérage des actions communes.

Ces objectifs sont déclinés autour de 5 axes :

– Axe 1 : Informer et sensibiliser les organismes délégataires (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment – CAPEB, Fédération Régional du Bâtiment, Fédération Régional des Travaux Publics, SCOP BTP) et les entreprises adhérentes à Constructys Pays de la Loire. *

– Axe 2 : Sécuriser les reconversions professionnelles des salariés travailleurs handicapés en situation de maintien dans l’emploi suite à une aggravation ou survenance du handicap.

– Axe 3 : Accompagner les parcours des demandeurs d’emploi handicapés pour développer leur employabilité et leur garantir un accès à l’emploi par la mise en place de POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi) individuelles et collectives et de contrats en alternance.

– Axe 4 : Animer, communiquer sur les actions réalisées, les outils, les bonnes pratiques et organiser le transfert de connaissances entre les deux réseaux.

2 référentes ont été nommées : Maud Herreman conseillère en formation pour Constructys Pays-de-la-Loire et Linda Fusco chargée d’études et de développement pour l’Agefiph.

>> Alternance : un kit de communication à l’intention des professionnels de l’insertion

Février 2014

Dans le cadre du plan de développement de l’alternance initié par l’Agefiph sur la période 2013-2015, un kit de communication a été créé et peut appuyer les démarches des professionnels de l’insertion pour promouvoir l’alternance auprès des entreprises.

Ce kit pédagogique, composé de différents modules avec des outils personnalisables en fonction du public (personnes handicapées, employeurs, public mixte), vise à convaincre les entreprises et les personnes handicapées de faire le choix de l’alternance :

– En valorisant les atouts de l’alternance sans masquer les difficultés.

– En informant de manière vivante et attractive,

– En invitant au dialogue.

L’intégralité des contenus du kit sont téléchargeables sur : www.agefiph.fr

>> Le nouveau marché Alther de l’Agefiph pour la période 2014-2016

Janvier 2014

Alther vise à « Mobiliser les entreprises pour agir en faveur de l’emploi des personnes handicapées et a pour objet de mobiliser, d’informer et d’accompagner les entreprises dans leur réponse à l’obligation d’emploi de personnes handicapées.

Le service s’adresse aux entreprises privées et plus particulièrement aux entreprises dont l’effectif est compris entre 20 et 250 salariés ainsi qu’aux nouvelles entreprises nouvellement contribuantes à l’Agefiph.

Le service Alther s’articule autour de 2 services :

1. INFORMATION-CONSEIL : Information sur les dispositions légales concernant l’obligation d’emploi des personnes handicapées et sur l’ensemble des dispositifs dédiés à l’insertion et au maintien dans l’emploi des personnes handicapées et présentation des acteurs et des aides mobilisables.

2. DIAGNOSTIC-ACCOMPAGNEMENT : Réalisation d’un état des lieux « handicap et emploi » afin de déterminer les actions les plus réalistes à mettre en œuvre pour remplir l’obligation d’emploi avec pendant 12 mois un soutien à la mise en œuvre des solutions identifiées en lien avec les opérateurs locaux.

Le service Alther est porté par JLO Conseil pour l’ensemble des Pays-de-la-Loire. Votre contact en région : Jonathan Soreau, conseiller d’information pour la région Pays de la Loire : information@alther-paysdelaloire.fr

>> Outils de présentation des mesures pour l’emploi

Janvier 2014

>> Cheops, tête de réseau unique des organismes de placement spécialisés Cap emploi en 2014

Novembre 2013

Le label Cap emploi est né en 2000 de la fusion des deux réseaux Unith et Ohé Prométhée. Dans le prolongement de la loi du 28 juillet 2011 réaffirmant le rôle déterminant des organismes de placement spécialisés conventionnés Cap emploi, une confédération rassemblant ces deux réseaux a été créée fin 2011 : la Confédération Handicap & Emploi des Organismes de Placement Spécialisés (CHEOPS)

Le 29 octobre 2013, Camille Monin, Président du réseau Ohé Prométhée, et Jean-Pierre Bénazet, Président de l’Union Nationale pour l’Insertion du Travailleur Handicapé (Unith), ont signé un traité de fusion des deux organismes Unith et Ohé Prométhée, officialisant ainsi Cheops en tant que tête de réseau des Cap emploi.

A partir du 1er janvier 2014, cette structure va fédérer les 107 associations gestionnaires de Cap emploi, afin de faciliter l’insertion ou le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

Elle représentera les Organismes de Placement Spécialisés au sein des différents organismes consultatifs en charge de la politique d’emploi des personnes handicapées et sera ainsi l’interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics afin d’une part d’être le relais des positions de ses membres et d’autre part de diffuser les grandes orientations de la politique de l’emploi.

Le site de Cheops : www.cheops-ops.org

Livre blanc Cheops

pdf (365 ko)

>> Pacte pour l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique

Novembre 2013

Dans le cadre de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées, le FIPHFP et les Préfets de région ont rappelé leur attachement aux Pactes Territoriaux pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

Portés par les Préfets dans chaque région de France, ces Pactes seront effectivement mis en œuvre sur tout le territoire en 2014.

Ils visent à favoriser la connaissance, la mise en réseau des acteurs et l’échange de bonnes pratiques sur l’emploi des personnes en situation de handicap dans les 3 fonctions publiques (Etat, hospitalière, territoriale).

Communiqué de presse

pdf (88 ko)

>> Expérimentation du SPRO en Pays-de-la-Loire

Novembre 2013

Les Pays de la Loire font partie des huit régions retenues pour expérimenter pendant un an le Service public régional de l’orientation (SPRO) dans le cadre des futures lois de décentralisation et de réforme de la formation professionnelle.

Les modalités de cette expérimentation sont présentées dans un document élaboré à partir des travaux conjoints de l’Etat, de l’ARF et des régions concernées.

Cette expérimentation pose le cadre d’une redéfinition du service public d’orientation, institué par la loi du 24 novembre 2009, qui devient « un service public à compétences partagées qui s’appuie sur une nouvelle collaboration entre l’Etat et les Régions, avec pour ambition de répondre au mieux aux besoins de chaque citoyen en matière d’orientation tout au long de la vie », clarifiant ainsi les rôles respectifs de l’Etat, des régions et des partenaires sociaux.

Cette charte a pour objectif de « définir les valeurs communes et obligations partagées au service de tous les publics en demande d’orientation ou d’évolution professionnelle »

Elle pose le principe que l’orientation est un droit et un enjeu majeur pour chaque personne tout au long de sa vie.

Dossier cadre du SPRO

(417 ko)

>> Appel à projet expérimentations 2013 – Parcours vers l’emploi des personnes handicapées

Novembre 2013

L’Agefiph invite les acteurs de l’insertion professionnelle à lui soumettre d’ici le 30 décembre 2013 des projets expérimentaux, complémentaires de son offre d’intervention.

Cet appel à projet est destiné à soutenir les initiatives d’acteurs nationaux / régionaux visant à réduire les freins significatifs liés à leur handicap rencontrés par les personnes handicapées dans leur parcours professionnel, notamment les personnes ayant un handicap mental, psychique, une maladie évolutive ou chronique.

Les personnes intéressées sont invitées à télécharger le document qui définit les termes et conditions régissant cet appel à projets sur le site internet de l’Agefiph : https://marches.agefiph.fr

Les projets reçus seront instruits par les délégations régionales de l’Agefiph et étudiés par une commission ad hoc au fur et à mesure de leur instruction.

Date limite de réception des projets : 30 décembre 2013.

Informations complémentaires : www.agefiph.fr Rubrique Actualités

Règlement de consultation

pdf (339 ko)

>> Convention de partenariat

Mai 2013

Le Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de Loire-Atlantique (CDG 44) et les Cap-Emploi de Nantes et Saint-Nazaire ont signé, mercredi 15 mai 2013, leur seconde convention de partenariat portant sur l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la fonction publique territoriale.

Pour en savoir plus : www.cdg44.fr ou www.capemploi44.fr

>> Construire sa politique diversité et lutter contre les discriminations – Informations essentielles, outils, acteurs et actions en Loire-Atlantique

Février 2013

Ce guide a été réalisé par la Commission emploi de la Commission pour la promotion et l’égalité des chances et de la citoyenneté (COPEC) de Loire-Atlantique.

Il s’adresse aux dirigeants et managers d’entreprise, professionnels des ressources humaines et de l’emploi. Il regroupe les informations essentielles à connaitre sur le sujet de la lutte contre les discriminations et présente les acteurs du domaine en Loire-Atlantique.

 
Construire sa politique diversité et lutter contre les discriminationsInformations essentielles, outils, acteurs et actions en Loire-AtlantiquePréfecture de Loire-Atlantique, COPEC emploi 44Janvier 2013 pdf (4.9 mo)

>> Schéma de la procédure de constatation de l’inaptitude médicale au poste de travail

Décembre 2012

L’objectif de cette synthèse, mise à jour périodiquement (septième édition depuis 2007), est de mettre à disposition des agents de l’Inspection du Travail et des divers publics intéressés, un document qui assure une présentation actualisée des thèmes essentiels qui structurent cette matière dotée d’une jurisprudence d’une exceptionnelle densité (procédure de constatation de l’inaptitude, obligation de reclassement, recours contre l’avis du médecin du travail, indemnités de licenciement …).

pdf (1.4 mo)